Lutèce eria, une petite pouliche au grand cœur

Autres informations / 14.10.2009

Lutèce eria, une petite pouliche au grand cœur

LONGCHAMP, Mardi

Prix de la Tour Saint-Jacques

(D)

 « Je ne connais pas de défauts à Lutèce Eria

(Gold Away). » Cyriaque Diard est formel au sujet de sa pensionnaire, lauréate

du Prix de la Tour Saint-Jacques. Cette petite pouliche alezane n’a jamais

vraiment déçu son entourage, donnant toujours le meilleur d’elle-même.

D’ailleurs sa dernière performance

(8e) comportait des excuses, comme nous l’a expliqué l’entraîneur de La Flèche

: « Lors de sa dernière sortie à Maisons-Laffitte, le terrain était trop léger

à son goût et elle faisait sa rentrée. Aujourd’hui, elle bénéficiait du terrain

souple qu’elle apprécie particulièrement. » Après avoir eu un bon parcours du

fait de son numéro 2 dans les stalles, Lutèce Eria a produit un beau coup de

reins pour se mettre hors de portée du retour de ses adversaires. « Elle m’a

toujours montré de la qualité à l’entraînement, a poursuivi Cyriaque Diard.

Alexandre Roussel la connaît par cœur et l’a très bien montée. Nous avons bien

fait de lui accorder du repos cet été

 

Une pouliche imaginée pour la

compétition

Éleveur des “Eria”, parmi

lesquels on peut ressortir la championne Maia Eria (Volochine), vainqueur des

Prix Cambacérès (Gr1) et Renaud du Vivier (Gr1), Daniel Chassagneux nous a

expliqué brièvement l’histoire de Lutèce Eria : « Avec le choix du croisement

[Gold Away, famille de Nureyev, ndlr], on s’attendait à avoir une petite

pouliche en taille, que l’on orienterait vers la compétition. C’est la finalité

avec elle. Et c’est encore meilleur lorsque l’on gagne ici à Longchamp. Elle a

un frère [Marcus Quercus, par Bahri] qui passe en vente à Deauville à la fin du

mois. Quoi qu’il en soit, je la garderai à l’élevage. »

 

poulains entiers, hongres et

pouliches de 3 ans, n’ayant pas, depuis le 1er octo-