Manighar, programmé pour devenir un grand stayer

Autres informations / 04.10.2009

Manighar, programmé pour devenir un grand stayer

Qatar Prix Chaudenay (Gr2)

Depuis ses premiers pas

victorieux à Lyon-Parilly, directement sur 2.400m, Manighar (Linamix) est

conditionné pour faire carrière à haut niveau sur les longues distances. Vainqueur

du Prix Michel Houyvet (L), la première bonne course de fond pour 3ans, puis

deuxième du Prix de Lutèce (Gr3), il a fait alors figure de chef de file des

jeunes stayers. Il a brillamment confirmé son statut dans le Qatar Prix de

Chaudenay (Gr2) qu’il a enlevé avec autorité. Plus aucun doute ne plane, il est

bien le meilleur stayer de 3ans en France.

« Lors de sa dernière sortie,

dans le Prix de Lutèce, il n’y a pas eu assez de train, nous a déclaré Alain de

Royer Dupré, mentor du poulain de Son Altesse Aga Khan. Aujourd’hui, il y a eu

du rythme, ce qui lui a permis d’attendre. Il a montré ce qu’il pouvait faire.

C’est un cheval qui devrait bien vieillir car il n’est pas lourd et est castré.

Il pourra avoir une longue carrière. Gérald Mossé l’a bien monté. Comme tous

les chevaux de distance, il va se durcir et doit avoir le niveau Groupe 1. Le

Prix Royal-Oak (Gr1, 26/10) est une possibilité. »

Christophe Soumillon,

précédent jockey de Manighar, avait respecté son partenaire dans le Prix de

Lutèce. Il ne l’avait pas cravaché. Et cette bonne leçon du 6 septembre a été

bénéfique pour Manighar. Assez brillant en début de parcours, il a produit une

longue accélération dans la ligne droite pour résister au rush final de Los

Cristianos (Gold Away). Avec ce succès de Groupe 2, Manighar a désormais tous

les certificats pour affronter ses aînés avec brio.

 

Le retour de l’association

“Mossé-Aga Khan” dans les Groupes

Le tandem constitué de Gérald

Mossé et de Son Altesse Aga Khan s’est rappelé au bon souvenir des sportsmen,

dans les Groupes. Leur dernière victoire à ce niveau remontait au 26 juin 2001,

date à laquelle il s’imposait avec Sharbayan (Doyoun) dans le Prix du Lys

(Gr3). Le tandem n’a pas attendu huit ans pour remporter une nouvelle épreuve

de Groupe, mais seulement une heure et demi puisqu’il s’est distingué avec la ? JDG

Rising Star ? Daryakana (Selkirk), lauréate du Prix de

Royallieu (Gr2).

 

 

 

Qatar Prix Chaudenay (Gr2)

Los Cristianos, une belle

surprise… pour les sportsmen

Bon vainqueur du Grand Prix

de la Ville de Craon-Mayenne (A), Los Cristianos (Gold Away) a causé une petite

surprise, pour les observateurs “parisiano-centrés”, en prenant une prometteuse

deuxième place, à l’issue d’une fin de course remarquable. Son entraîneur,

Alain Couétil, n’était pas étonné du résultat de son pensionnaire et nous

confiait : « Il fait un “truc” aujourd’hui. Il ne me surprend pas tellement.

C’est un petit cheval agréable avec un petit modèle qui fait toujours des

progrès. Je l’avais engagé sur 3.000m car je pensais qu’il trouverait des

tâches plus faciles. Il lui fallait juste une vraie course sélective. Il va

rester sur ce créneau. Je l’ai acheté à l’amiable, yearling, parce qu’il se

déplaçait très bien et qu’il était très gai. Il appartient à six associés qui vivent

cette aventure avec beaucoup de passion. Ils ont aussi un 2ans par American

Post qui est très plaisant. » Les copropriétaires du poulain faisaient plaisir

à voir et déclaraient à l’unisson : « Nous sommes “super” contents de Los

Cristianos. C’était le petit poucet au départ de la course et il est deuxième

d’un Groupe 2 lors du week-end de “l’Arc”. C’est génial. » Troisième du Prix

Niel (Gr2), Aizavoski (Monsun) a pris la même place dans le Prix Chaudenay

après avoir mené. Le pensionnaire d’Élie Lellouche, qui débutait sur 3.000m, a

trouvé un terrain pas assez souple pour lui et son comportement est donc

honorable. Il a devancé une nouvelle fois Claremont (Sadler’s Wells), assez

rapidement battu et quelque peu décevant.

 

 

 

Le propre frère de Minatlya

Élevé par le Haras de Son

Altesse Aga Khan Scea, Manighar est le propre frère de Minatlya (Linamix),

gagnante du Prix de Royaumont (Gr3).

Sa mère, Mintly Fresh

(Rubiano), est restée inédite. Entre Minatlya et Manighar, elle a donné Minted

(Clodovil), un poulain précoce qui a fait forte impression lors de ses deux

premières sorties victorieuses, mais sans parvenir à confirmer. Cette année,

Mintly Fresh a eu une femelle de Manduro (Monsun). Le fait remarquable pour

cette poulinière est qu’avec Linamix (Mendez), elle a produit deux chevaux de

Groupe dotés de tenue, Manighar et Minatlya.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Amico Mio (Best of the Bests).

Tous couru.

Gérald Mossé remplace

Christophe-Patrice Lemaire sur Manighar dans ce premier Groupe du week-end.

Pour passer une première fois devant les tribunes, Aizavoski galope en pole

position, flanqué à son extérieur de Claremont. Manighar et Amico Mio évoluent

sur un deuxième rideau, Loch Long et Los Cristianos sur le troisième. Dans

l'ultime tournant, Aizavoski conserve librement le meilleur devant Claremont,

qui commence à être accompagné aux bras par Lanfranco Dettori. Manighar se tient

en embuscade en

compagnie de Loch Long, qui

s'est bien rapproché. Amico Mio passe dernier. À 300m de la ligne, Manighar

relaye l'animateur. Il creuse rapidement un écart et fait sien ce Prix

Chaudenay. À créditer d'une excellente fin de course, Los Cristianos s'assure

une probante 2e place. Sans démériter, Aizavoski conserve le deuxième accessit.