Ocyrrhoé surprend dans une course endeuillée

Autres informations / 03.10.2009

Ocyrrhoé surprend dans une course endeuillée

SAINT-CLOUD, Vendredi

Qatar French Arabian

Breeders’ Challenge – Pouliches de 4ans (Gr1 PA)

Qui aurait pu imaginer un tel

destin à celle qui avait ébloui lors de ses deux premières sorties gagnées par

huit et dix longueurs ! Hayat Al Khalidiah KSA (Tiwaiq) s’est fracturée les

deux paturons après trois cents mètres de course

– faisant chuter son jockey,

Christophe-Patrice Lemaire – et est malheureusement tombée “au champ

d’honneur”. Dès lors, dans une course décapitée par l’absence de son écrasante

favorite, les ambitions grandissaient pour les challengers. C’est Sharima FR

(Dormane), qui prenait la direction des opérations, suivie de près par Rêve de

Maligne FR (Dormane), mais de redoutables finisseuses attendaient d’avoir le

jour. Al Ryma FR (Akbar), montée par Thomas Fourcy, l’homme de l’épreuve

précédente, filait le long du rail pour prendre l’avantage. Il semblait ne

faire aucun doute que le duo Chaillé-Chaillé/Fourcy allait encore frapper, mais

Ocyrrhoé FR (Al Nasr) fondait sur sa rivale à grande vitesse, suivie dans la

foulée par la pouliche d’Alban de Mieulle, Tameemah GB (Amer) dont c’était la

dernière course avant de rejoindre le haras. Ocyrrhoé (Al Nasr) “consolait”

quelque peu l’entraîneur Jean-François Bernard, mentor de la pouliche

accidentée, en venant s’imposer de trois quarts de longueur au dépens d’Al Ryma

(Akbar), courageuse deuxième et de Tameemah (Amer), troisième, qui terminait sa

carrière sur une bonne note.

 

Jean-François Bernard,

l’entraîneur de la lauréate, revenait sur la course : « J’étais sûr que cesdeux

pouliches seraient à l’arrivée, malheureusement une a été stoppée en cours de

route. Ocyrrhoé, on l’a toujours estimée. Elle avait gagné brillamment pour sa

rentrée en début d’année à Toulouse. C’est une pouliche difficile le matin,

très impulsive et très imprévisible. C’est ma compagne, Elizabeth, qui la monte

tous les matins et qui se donne beaucoup de mal. C’est même à la limite

dangereux. Elle avait dérobé à Toulouse alors qu’elle aurait dû gagner. Elle a

récidivé à La Teste en s’accidentant dans les boîtes puis a été la première à

être touchée par le virus qui sévissait dans mon écurie. Résultat, on a mis du

temps à l’avoir au mieux. Aujourd’hui, on courait au départ pour les places

puisque Hayat semblait intouchable. J’avais demandé à son jockey, Jean-Baptiste

Hamel, d’être très patient. Il l’a fait remarquablement et elle est venue

gagner, même si c’est une maigre consolation.”

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Rêve de Maligne (Dormane),

Djelana (Al Sakbe), Sharima (Dormane), Elea (Dormane), Zamara (Dormane),

Eausiris des Cèdres (Amer), Valerie (Dormane), Turkan Taj Tun (Dormane).

Tombé : Hayat Al Khalidiah

(Tiwaiq). Non partant : Zarika (Tornado de Syrah).

Zarika ne participe pas à ce

Qatar French Arabian Breeders' C h a l l e n g e , Groupe 1 PA pour pouliches

de 4ans. Les deux sorties estivales d'Hayat       Al

Khalidiahse sont

soldées par deux faciles

victoires. Pas surprenant, dès lors, de voir cette élève de Jean-François

Bernard installée favorite. Hélas, peu après la sortie des stalles, Hayat Al

Khalidiah s'accidente (fracture des paturons) et éjecte son jockey. Jade du Paon,

Turkan Taj et Valerie sont les premières à se faire remarquer. En face, Sharima

et Valerie précèdent Rêve de Maligne et Tameemah. Djelana et Ocyrrhoé ferment

la marche. Pour conclure, Jade du Paon et Al Ryma s'annoncent menaçantes. Si la

dernière nommée prend l'ascendant sur Jade du Paon, elle ne peut endiguer la

fin de course Ocyrrhoé (1re). Al Ryma conserve une nette 2e place alors qu'en

léger retrait, Tameemah prive Jade du Paon du podium.