Darbaza peut trouver son jour

Autres informations / 28.11.2009

Darbaza peut trouver son jour

CROISÉ-LAROCHE, Samedi

Prix de Dieppe (E)

Régulière à chacune de ses

six sorties, la sœur de la championne Darjina, Darbaza (Verglas), est en mesure

d’obtenir dans ce Prix de Dieppe (E) une victoire qui lui échappe depuis trop

longtemps. Troisième sur le mile du Prix de l’Île d’Amour (F) remporté par Calm

(Montjeu) et deuxième dernièrement d’un maiden à Maisons-Laffitte sur 1.400m en

revenant finir très vite, Darbaza sera rallongée pour l’occasion. Elle devra

cependant se montrer pugnace face à des concurrents expérimentés comme Lando

Junior (Lando), ou Border Bloom (Selkirk), très régulière.

Absent depuis le mois de

juin, Lando Junior effectuera sa réapparition dans cette épreuve. Mais il

possède des arguments de poids pour s’imposer puisqu’il a par exemple battu l’hiver

dernier Cirrus des Aigles (Even Top) qui a tant fait parler de lui cette année,

surtout lors de sa victoire dans le Prix du Conseil de Paris (Gr2).

 

Libia fait sa rentrée

La pensionnaire de Carlos

Laffon-Parias, Libia (Singspiel) revient en compétition dans cette épreuve,

elle que l’on n’avait plus revue sur les hippodromes depuis sa victoire à

Deauville dans le Prix de Touques (F). Elle avait ce jour-là, pris le meilleur sur

des pouliches comme Fiona Rae (Invincible Spirit), mais aussi Numérologie (Numerous),

qui a décroché sa “B” depuis. Libia est issue d’une bonne famille maternelle

rattachée à des chevaux comme Trafalger (Storm Bird), lauréat d’un Gr3 et placé

de nombreux Groupes aux États-Unis, ou d’Etizaaz (Diesis), deuxième du Prix

Vermeille (Gr1). Une famille que connaît bien Carlos Laffon-Parias pour avoir

entraîné la mère de Libia, Omara (Storm Cat), une jument de handicap en

Angleterre qui n’avait pu vaincre au niveau Listed en deux sorties sur notre

sol.