Like a storm, la demoiselle de fer

Autres informations / 26.11.2009

Like a storm, la demoiselle de fer

ENGHIEN, Mercredi

Prix Roger de Minvielle (L)

 « Pour courir à cinq

jours d’intervalle et gagner de cette façon, Like a Storm (Ultimately Lucky)

est une très bonne pouliche. » Morgan Regairaz est plein d’admiration pour sa

partenaire, lauréate du Prix Roger de Minvielle (L) cinq jours après avoir

enlevé le Prix de la Beauce sur la piste du plateau de Soisy. Non seulement la

pensionnaire de Yannick Fouin possède de la classe, mais elle a un cœur plus

gros qu’elle. C’est une véritable demoiselle de fer.

« Like a Storm est une super pouliche, a poursuivi Morgan

Regairaz. Elle a aligné les bons résultats. Il faudra être dur pour la battre

l’année prochaine à Enghien. Quand on a un cheval bien mécanisé sur un

hippodrome, ça ne sert à rien de le changer. » La pouliche de Franck Beugnon

est une petite reine à Enghien où elle n’a jamais fini plus loin que quatrième.

En six sorties, elle s’y est imposée à quatre reprises et a pris trois places.

Un bon bilan qui devrait encore s’étoffer l’année prochaine où les 4ans ont un

beau programme sur le steeple d’Enghien avec deux Listeds : les Prix Hopper et

Roger Saint.

 

Le parallèle avec Loulia

Par certains aspects, Like a Storm rappelle Loulia (Cricket

Ball), triple lauréate de Groupe pour le même entraînement de Yannick Fouin.

Parfois allante dans le parcours, elle se montre toujours tenace à la lutte,

comme l’élève de Gildas Blain. Comme Loulia, elle a fait ses armes à 3ans à

Enghien tout en prouvant qu’elle pouvait bien faire à Auteuil. Mais Like a

Storm a fait mieux que son ex-compagne d’entraînement, qui, après avoir

remporté le Prix de la Beauce, avait terminé deuxième du "Roger de

Minvielle" en 2007.

 

 

 

Ole Companero : une faute qui coûte cher

Troisième du Prix Congress (Gr2) après un bon parcours, Ole

Companero (Sholokhov) était très attendu ce mercredi. Toujours à proximité des

premiers, il a fait une grosse faute à la rivière des tribunes, ce qui lui a

évidemment coûté en fin de parcours. À cet âge et dans le terrain lourd, on

peut aisément dire qu’une faute compte double. Ole Companero s’est même fait

ravir la deuxième place par Akadora (Dr Fong), dont l’aptitude à la piste l’a

aidé à tracer un bon parcours.

 

 

Like a Storm : une famille sans étiquette

"obstacle"

Ce qui frappe dans le pedigree de Like a Storm, c’est

qu’elle n’est pas forcément née pour sauter. Élevée par le Haras d’Orfausse,

Like a Storm est la nièce de Fantastic

Filly (Myrakalu), double gagnante de Gr3 à Hollywood Park.

Sa mère, River Valentine (River Majesty), a débuté sa carrière chez Patrick

Tual, où elle n’a été qu’une modeste compétitrice. En fin de carrière, elle a

couru pour l’entraînement de Yannick Fouin pour lequel elle a gagné une course

sur les haies de Fontainebleau. River Valentine compte quatre produits. Après

Like a Storm, elle a eu Valentine Storm (Verglas), à l’entraînement chez

Nicolas Clément, et une yearling par Clodovil (Danehill).