Lixirova, en attendant les classiques

Autres informations / 04.11.2009

Lixirova, en attendant les classiques

Prix Miesque (Gr3)

 « Nous rentrerons

dans le Prix Imprudence avant de courir les Guinées anglaises ou françaises. »

David Smaga ne cache pas l’estime qu’il porte à sa pouliche, Lixirova

(Slickly), qui a pu remporter son premier Groupe dans le terrain collant du

Prix Miesque (Gr3) en digne fille de Slickly. Et grâce, aussi, à la monte

inspirée de Grégory Benoist. « Les ordres n’étaient pas d’aller devant, mais

Grégory a eu une très bonne idée quand il a vu qu’elle se montrait allante, a

commenté David Smaga. Une fois qu’elle est décontractée, elle est vraiment dure

à battre. » Les attaques des deux étrangères de la course, Absolute Music

(Consolidator) et Ercolini (Pyrus) n’ont pas eu raison de son courage et ces

deux dernières terminent respectivement deuxième et troisième. Irish Cat (One Cool

Cat), quant à elle, faisait partie des plus en vue de la course. En effet,

totalisant deux victoires et onze places en treize sorties depuis ses débuts en

avril dernier, cette pouliche était logiquement classée parmi les chevaux

réguliers sur lesquels on peut compter. Elle a fait illusion à trois cents

mètres du but en progressant en dehors, mais a totalement craqué cent cinquante

mètres plus loin et a terminé à la septième et dernière place pour sa

quatorzième sortie de la saison.

 

Le premier Groupe de Grégory Benoist

Dans la torpeur de Maisons-Laffitte, les professionnels ont

réveillé un instant l’hippodrome en félicitant chaleureusement tout l’entourage

de Lixirova et en particulier Grégory Benoist qui remportait là son premier

Groupe après 325 succès acquis depuis 1999. Xavier Nakkachdji, qui fait

confiance au pilote depuis plusieurs années, l’embrasse à sa descente de

cheval. La réussite dans une compétition à cheval dépend le plus souvent de

l’entente et le “feeling” entre un cavalier et sa monture. C’est un peu

l’histoire de Grégory et de Lixirova qu’il monte le matin. Le célèbre acteur

égyptien Omar El Sharif (plus connu en France sous le nom d’Omar Sharif), propriétaire

de la pouliche, racontait après cette victoire que Lixirova se comportait très

bien quand elle lui était associée, elle qui se montre parfois délicate. « Nous

l’avons toujours beaucoup estimée. Mais elle a un truc : quand elle voit le

gazon le matin, on ne peut plus l’arrêter. Et avec Grégory, cela se passe très

bien, alors qu’elle se montrait nerveuse quand Dominique Bœuf la montait », a

expliqué Omar Sharif.

 

 

 

Prix Miesque (Gr3)

Le premier Groupe d’Omar Sharif depuis 1972

« Je suis venu du Caire pour assister à cette victoire et

j’ai pris l’avion à 4 heures du matin », a raconté Omar Sharif, heureux de ce

succès qui se faisait un peu attendre. Depuis la victoire de Blinis dans le

Prix du Muguet (Gr3 à l’époque) en 1972, le propriétaire n’avait plus remporté

de course de Groupe. Il avait également pu sabrer le champagne dans le Prix de

l’Espérance (Gr3) avec Royaltex en 1971, et dans le Prix de La Porte Maillot

(Gr3) avec Dedini en 1967. Ce mardi, dans le cercle des vainqueurs, Olivier

Peslier tape sur l’épaule du propriétaire : « Bravo, c’est ton dada celui-là !

» La blague est facile, mais elle participe à la bonne ambiance qui entoure

cette victoire alors que Dominique Smaga, la femme de David, revient avec la

pouliche qu’elle est allée chercher au bord de la piste.

 

Le troisième Prix Miesque de David Smaga L’entraîneur

cantilien a remporté cette épreuve l’an dernier avec Stefer (Johannesburg),

bouillante pouliche qui n’a pu réitérer à 3ans, et en 2007 avec Modern Look

(Zamindar), deuxième de “l’Imprudence” de Natagora (Divine Light) puis

quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Cette année, David Smaga

s’est donc imposé pour la troisième fois consécutive. « C’est ce qu’on appelle

un coup de chapeau. Un hat-trick comme disent nos amis anglais », a commenté

l’entraîneur.

 

L’arrière-petite-fille de Luth de Saron

Élevée par Jean-Louis Blot, Lixirova est issue de Slickly

(Linamix), gagnant de Grs1 sur le mile et sur 2.000m avant de se faire

remarquer dans ses fonctions d’étalon. Linorova (Trempolino), la mère de

Lixirova, est restée inédite et est entrée tôt au haras. Son premier produit,

Staraco (Loup Solitaire), s’est placé dans de multiples Listed ainsi que dans

un Gr3. Lixirova est son quatrième produit. La deuxième mère, Gontcharova

(Zafonic), est une placée du Prix d’Aumale (Gr3) mais est surtout une fille de

Luth de Saron (Luthier), double gagnante de Groupe et reproductrice de qualité.

C’est la mère de Roi Normand (Exclusive Native), Luth Dancer (Blushing Room) et

Trampoli (Trempolino). De cette famille proviennent également les bonnes

Coquerelle (Zamindar) et Yes Yes Yes (Zamindar).

Les autres partants dans leur ordre darrivée

: Elisheba (Okawango), Irish Cat (One Cool Cat). Non partant : Chantilly Creme

(Johannesburg).

Chantilly Crème absente, sept pouliches de 2ans se mesurent

dans ce Prix Miesque (Gr3). Les meilleurs départs sont à mettre à l'actif de

Lixirova, Heaven's Heart et Wonderfilly. Après 400m de course, Lixirova et

Wonderfilly galopent aux avant-postes. La Britannique Absolute Music occupe un

rang enviable en troisième position, côté corde, flanquée à son extérieur

d'Heaven's Heart. Ercolini et Elisheba demeurent au contact. Irish Cat ferme la

marche. À la distance, Heaven's Heart est sollicitée pour conserver sa place au

contraire de l'animatrice Lixirova qui allonge progressivement ses foulées. La

pensionnaire de David Smaga s'impose de bout en bout. Deux longueurs

sanctionnent sa supériorité au passage du poteau. Patiente dans le sillage de

la future lauréate, Absolute Music s'empare de la 2e place aux dépens

d'Ercolini (3e), auteure d'une bonne fin de course.