Mood en mode offensif

Autres informations / 23.11.2009

Mood en mode offensif

Prix Kerym

 « Aujourd’hui, nous voulions essayer de monter

Mood (Laveron) différemment. » Jehan Bertran de Balanda tient en cette ? JDG

Jumping Star ? une pouliche de niveau Groupe. Et comme tous

les bons chevaux, elle peut adopter des tactiques différentes. Placée à

l’arrière-garde lors de sa victoire dans le Prix Pré Catelan, Mood a cette fois

été montée plus près de la tête. Cela ne l’a pas empêchée de s’imposer

facilement, venant prendre le meilleur avec autorité sur le plat. « C’est une

bonne pouliche mais elle n’est pas toujours évidente, nous a déclaré Jehan

Bertran de Balanda. Jacques [Ricou, son jockey, ndlr] l’a montée intelligemment

et ne s’est pas battu avec. Quand elle sera bien réglée, elle devrait faire une

très bonne pouliche. Nous pensions déjà qu’elle avait de la qualité. » Mood a

toujours galopé avec des ressources durant le parcours. Elle s’est même montrée

un peu allante en début de course. Jacques Ricou a fait en sorte qu’elle ait

“son jour” en évoluant en pleine piste, dans le terrain le moins pénible. Sur

le plat, elle a placé une franche accélération pour prendre la mesure de

l’animatrice Perceverense (Arvico).

 

Si St Éloi devrait bien

vieillir

Battu d’un rien par sa

compagne d’entraînement dans le “Pré Catelan”, Si St Éloi s’est très bien

défendue une nouvelle fois, mais elle a dû se contenter de la troisième place.

La seconde pensionnaire de

Jehan Bertran de Balanda a couru très honnêtement. « C’est une pouliche qui

manque encore de force, nous a expliqué l’entraîneur mansonnien. Le terrain

pénible n’a pas été à son avantage et Mood a plus de classe de plat. » Sœur

d’Oculi (Denham Red), auteur du doublé Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) Prix

Maurice Gillois (Gr1), Si St Éloi s’épanouira à 4ans.

 

Une bonne famille d’obstacle

Élevée par son propriétaire,

Pierre Goral, Mood est la sœur de Worldbest, vainqueur du Prix Camille Dubosq

(L) sur les haies paloises et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). C’est

aussi la sœur d’Aristophane, facile vainqueur d’un gros handicap à Enghien sous

l’entraînement de Jehan Bertran de Balanda. Dans cette fratrie, on retrouve

également Orcantara (Villez), trois fois à l’arrivée de Listeds sur les haies

d’Auteuil.

Mère de Mood, Prodigalité

(Saint Andrews) a couru neuf fois, gagnant à deux reprises en plat. Elle a

participé à une course sur les haies, finissant deuxième.