No risk at all, un nouveau “newness” plein de promesses

Autres informations / 25.11.2009

No risk at all, un nouveau “newness” plein de promesses

SAINT-CLOUD, Mardi

Prix Isonomy (L)

 « No Risk at All (My Risk) appartient à une

magnifique famille, celle de Néoménie (Rheffic) et de Newness (Simply Great)

que j’ai entraînée. » Jean-Paul Gallorini, mentor de No Risk at All, vainqueur

du Prix Isonomy (L), connaît bien la lignée de son pensionnaire et sait

l’apprécier à sa juste valeur. Mère du poulain, Newness a produit deux gagnants

de Gr1 sur les obstacles, mais aussi une bonne pouliche de plat, New Saga

(Sagamix), cinquième du Prix de Diane (Gr1) 2005 remporté par Divine

Proportions (Kingmambo).

No Risk at All est son

nouveau petit joyau et contrairement à la majorité de ses produits, il court en

plat. Une discipline dans laquelle il s’épanouit de course en course. « C’est

un poulain qui avait très bien débuté mais il s’était retrouvé complètement

isolé et avait cédé pour finir, nous a déclaré Jean-Paul Gallorini. Après, il

était revenu finir cinquième et son jockey, Thomas Huet, m’avait dit que s’il

avait pu partir avec les autres, il aurait gagné. Aujourd’hui, il a encore

affiché de nouveaux progrès et nous n’allions pas l’empêcher de gagner. Il

s’agit de mon meilleur élément en plat. C’est un très bon cheval et l’on attend

avec impatience l’année prochaine. » Attentiste parmi les derniers, No Risk at

All a mis un peu de temps avant de s’équilibrer. Mais une fois bien en ligne,

il a produit une longue accélération pour venir prendre la mesure de Santa

Agata (Anabaa). No Risk at All devrait faire un bon poulain sur la distance

classique en 2010.

 

Jean-Paul Gallorini, un

entraîneur éclectique

Même si sa réputation s’est

faite en obstacle grâce à de grands sauteurs comme Kotkijet (Cadoudal) ou plus

récemment Remember Rose (Insatiable), Jean-Paul Gallorini a une nouvelle fois démontré

qu’il savait dénicher une petite perle en plat également. L’entraîneur de

Generic (Hero’s Honor), vainqueur du Prix Maurice de Nieuil (Gr2) et

d’Ultimately Lucky (Kris), gagnant de La Coupe (Gr3), nous a déclaré : « Je

n’aime pas les étiquettes ; parce que l’on a gagné le Grand Steeple, on ne peut

pas gagner en plat ? Je vais vous poser une question : est-ce qu’un entraîneur

sait galoper, sauter ou trotter ? Non. Ce sont les chevaux qui font

l’entraîneur et pas l’inverse. »

 

Santa Agata gagne le premier

round

On attendait un affrontement

entre les deux pensionnaires d’Alain de Royer Dupré, Santa Agata et Red Barn (Red

Ransom), tous deux venant de gagner

leur maiden – le 1er

novembre, sur le parcours du

Prix Isonomy – et travaillant

ensemble le matin. Ce match a tourné court puisque Red Barn, contracté, n’a pas

fait sa valeur. En revanche, la solide Santa Agata a prononcé seule son effort

en pleine piste. Elle a fait illusion avant de se faire souffler la victoire

aux abords du poteau. « Elle court très bien, nous a déclaré son mentor. Nous

sommes satisfaits. Cependant, elle s’est retrouvée toute seule, au milieu, ce

qui n’est pas facile pour une jeune pouliche. »

 

 

 

SAINT-CLOUD, Mardi

La production exceptionnelle

de Newness Élevé     par       Sylvia Wildenstein, No Risk at All

appartient donc à la production de la formidable Newness. Lors de sa carrière

de course, Newness a été la meilleure pouliche de sa génération. Elle a

remporté le Prix Orcada (Gr3)

et a pris la troisième place du Prix Maurice Gillois (Gr1). Elle n’a jamais

couru en plat. Newness compte pour le moment douze produits dont huit

vainqueurs parmi lesquels N’Avoue Jamais (Marignan), lauréate du Prix Alain du

Breil (Gr1), Nom d’une Pipe (Linamix), double gagnant de Gr3 sur les haies

d’Auteuil et huit fois placé de Groupe, Nickname (Lost World), auteur du doublé

Prix Alain du Breil-Prix Renaud du Vivier (Gr1) et vainqueur de quatorze

Groupes au total. Nickname est le meilleur sauteur produit par Newness. New

Saga a été son premier produit de valeur en plat avant qu’elle ne débute

en obstacle dans le Prix

Finot (L, 2e). Après No Risk at All,

Newness a donné Not Lost (Lost World), une propre sœur

de Nickname.

 

Deuxième mère de No Risk at

All, Neomenie a gagné quatre fois sur les balais d’Auteuil. Elle a produit Nil

Bleu (Valiyar), gagnant du Prix Berteux (Gr3) avant une honnête carrière sur

les obstacles.

Étalon au Haras de Victot, My

Risk (Take Risks) réussi une belle fin de saison grâce à sa fille Barouda,

lauréate du Prix des Réservoirs (Gr3) et No Risk at All, qui appartiennent tous

deux à sa deuxième année de production.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Red Barn (Red Ransom), Filly (Marchand de Sable). Non partant

: Leviathan (Dubawi).

Leviathan ne participe pas à

ce Prix Isonomy (L). Filly s'installe rapidement en tête de course. À 1.000m du

but, cette pensionnaire de Mme Christiane Head-Maarek précède son compagnon

d'entraînement Wolverine qui galope à son extérieur. À proximité, Red Barn

chemine côté corde, suivi par Santa Agata. No Risk at All et Good

Hope ferment la marche. Ils

abordent le dernier virage dans cet ordre. Dans la ligne d'arrivée, les

animateurs cèdent. Santa Agata allonge ses foulées en pleine piste. Bien calé

le long des troènes, No Risk at All lui porte l'estocade. Après une courte

explication, le dernier nommé ouvre son palmarès. Pour l'obtention de la 2e

place, Santa Agata (2e) résiste au retour de Good Hope (3e). Constante

figurante, Gotlandia se classe 4e en léger retrait.