Our jonathan…

Autres informations / 04.11.2009

Our jonathan…

Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2)

 « Le poulain se

détend de plus en plus, même le matin, et il est vraiment mieux ainsi, a

expliqué Kevin Ryan, l’entraîneur, qui avait fait le déplacement. Il s’est

retrouvé en tête et Jamie l’a laissé faire. Nous étions un peu inquiets en

raison du terrain. Sa saison est terminée. Il rentre à la maison maintenant. Et

nous n’avons pas encore décidé avec son propriétaire quel sera son programme

l’an prochain. Il pourrait en tous cas certainement aller sur plus long. » Our

Jonathan a été acquis aux breeze-up de Tattersalls pour 25.000 Guinées au mois

d’avril.

Ne trouvant pas un terrain à sa convenance, Sorcière est

déclarée non partante dans ce Critérium de MaisonsLaffitte. Les cinq 2ans

alignés au départ de ce Groupe 2 ne se battent pas pour prendre le

commandement. Finalement, Ascot Glory se dévoue à la tâche. Elle imprime une

allure modérée à l'épreuve. Our Jonathan progresse à sa hanche. À 350m du

disque, les deux animateurs placent une banderille. Ils creusent l'écart. Pour

conclure, Our Jonathan crée sûrement la décision. À plus d'une longueur,

l'animatrice Ascot Glory (2e) résiste du minimum aux assauts conjugués de

Dollep Up (3e) et Melodyman (4e) à son intérieur. Noble Alpha termine 5e et

dernier, tout près.

 

 

Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2)

OUR JONATHAN…

Le retour gagnant de Jamie Spencer

Arrêté onze jours à cause d’un mal de dos, Jamie Spencer

effectuait son retour à la compétition ce mardi et c’était à Maisons-Laffitte.

Dans le Prix Miesque (Gr3), il a pris la deuxième place avec Absolute Music

(Consolidator) avant donc de s’imposer trente minutes plus tard en selle sur

Our Jonathan.

 

Ascot Glory joue de son expérience

Au regard du déroulement de l’épreuve, Stéphane Wattel s’est

dit ravi de la deuxième place de sa protégée, Ascot Glory. « Il faut avoir un

peu de fraîcheur pour gagner ces épreuves-là, mais avec un tel scénario de

course, l’expérience de la pouliche a joué un grand rôle, nous a déclaré

l’entraîneur. Elle a gagné sa place au haras, même si elle n’y est pas destinée

tout de suite. Vous la reverrez l’an prochain. Aujourd’hui, Ascot Glory,

endurcie, a pu résister à ses adversaires et c’est d’ailleurs grâce à son

métier qu’elle a aussi pu se placer aux premiers rangs. Elle s’est bien

accommodée du terrain très souple. »

 

Our Jonathan, de la famille de Pebbles

Our Jonathan est issu de Sheik’N Swing (Celtic Swing), une

jument modeste en course, lauréate de deux épreuves à 3ans dont le meilleur

poulain qu’elle ait produit est aujourd’hui Our Jonathan.

La deuxième mère, deux fois placée de course à 2ans, a donné

quatre gagnants, mais pas de black-type.

 

En descendant le pedigree, on retrouve de bons chevaux et

surtout une championne. Pebbles, produit de la quatrième mère, a été sacrée

meilleure jument d’âge en Europe en 1985 et meilleure femelle sur le turf aux

États-Unis la même année, grâce à a victoire dans le Breeders’ Cup Turf (Gr1).

Parmi ses autres victoires, on peut citer, en substance, les Champion Stakes

(Gr1) de Newmarket, les Coral Eclipse Stakes (Gr1) à

Sandown Park, les 1.000 Guinées (Gr1) de Newmarket. Pebbles

a été acquise par Cheikh Mohamed al Maktoum après son succès des 1.000 Guinées

et est devenue le premier pur-sang entraîné en Grande-Bretagne à remporter une

épreuve de Breeders’ Cup.