Zafisio : saint-cloud lui va si bien !

Autres informations / 02.11.2009

Zafisio : saint-cloud lui va si bien !

Prix Perth (Gr3)

Courageux vainqueur du

Critérium International (Gr1) 2008, sa dernière victoire, Zafisio (Efisio) retrouvait

l’hippodrome de Saint-Cloud dimanche. Et ses retrouvailles ont été couronnées

de succès de manière logique en tant que seul détenteur de Groupe 1 au départ

de l’épreuve. Le pensionnaire de Roger Curtis, qui a remplacé Paul Blockley,

suspendu dans la charge d’entraînement, a fait jouer son aptitude au terrain et

à la piste pour s’imposer. Après une saison relativement moyenne, Zafisio a

retrouvé sa verve avec l’arrivée de la pluie. Comme l’an passé, il a prononcé

son effort côté fusains. Et comme l’an dernier, il a repoussé avec autorité les

attaques, sous la même monte de Dominique Boeuf. « Il adore les terrains lourds

et cela a joué dans la victoire d’aujourd’hui, nous a expliqué Jo Hughes,

représentante de l’entraîneur. Il fait véritablement sa valeur sur les terrains

très souples. Il a été très bien monté par Dominique Bœuf. C’est comme mon

bébé, j’aime beaucoup ce cheval. » Absent de l’hippodrome,

 

Roger Curtis a été joint par

nos confrères de Sporting Life, déclarant : « Je suis très satisfait de son

comportement. Le poulain revenait en belle forme. Il a apprécié l’état du

terrain. Quand toutes les conditions sont réunies, c’est un cheval de grande

classe. Il aime Saint-Cloud et Dominique Bœuf. Il peut courir dans deux

semaines sur 2.000m à Stuttgart. J’ai toujours pensé qu’il est meilleur sur

cette distance. »

Le résultat des récents

Solonaway Stakes (Gr3), un Groupe 3 irlandais disputé au Curragh, s’est inversé

sur le terrain assoupli du Val d’Or. Border Patrol (Selkirk) avait alors devancé

Zafisio (3e) mais a, cette fois, dû s’incliner. Sa

deuxième place est bonne et

méritée car il s’est retrouvé véritablement dans sa catégorie, après un échec

dans le Prix de la Forêt (Gr1).

 

Racinger fournit sa vraie

valeur

Racinger (Spectrum) s’est

complètement racheté de sa neuvième place dans le Prix Daniel Wildenstein

(Gr2). Attentiste à l’arrière-garde, il a terminé vite à l’extérieur pour

prendre la troisième place. Il a confirmé son penchant pour Saint-Cloud, un

hippodrome sur lequel il n’a jamais déçu et où il a gagné les Prix Edmond

Blanc(Gr3) et du Muguet (Gr2). D’ailleurs, on remarque qu’il a toujours bien

couru à main gauche ou en ligne droite et qu’il est sans doute moins à son

affaire corde à droite. « Racinger court bien et il n’y a pas grand chose à

l’arrivée, nous a déclaré son entraîneur Freddy Head. Il devait rendre du poids

au lauréat, et il y avait du terrain à refaire. »

Très attendu en raison de sa

quatrième place dans le Premio Vittorio di Capua (Gr1), King of Sydney (Diesis)

n’a pu jouer le moindre rôle dans ce Groupe 3. Sa course à Rome avait été très

dure et il n’avait peut être pas récupéré de cette sortie.

 

 

 

 

Prix Perth (Gr3)

L’exception de la famille

Élevé par Airlie Stud et Sir

Thomas Pilkington, Zafisio est le meilleur élément de sa mère Goldthroat

(Zafonic) qui compte quatre produits.

Sa deuxième mère Winger (In

the Wings) a couru neuf fois pour une seule victoire. Aucun de ses quatre

produits ne s’est distingué à un haut niveau. Il faut descendre au niveau

suivant avec Rappa Tap Tap (Tap on Wood) pour trouver une lauréate de Listed.

Les autres partants dans leur ordre d’arrivée :

Murcielago (Spinning World), Expresso Star (War Chant), Kissing The Camera

(Galileo), King of Sydney (Diesis), Danse Grecque (Hold That Tiger), Handsome

Maestro (Dansili), Moyenne Corniche (Selkirk).

Tous couru.

Schützenjunker prend la direction

de l’épreuve, se montrant allant. Il mène à

allure soutenue. Zafisio le

suit à flanc de peloton. Pour aborder la sortie du tournant final, les chevaux

se tiennent de près sur la partie côté tribunes de la piste. Zafisio prend

appui sur les fusains et accélère franchement pour prendre le meilleur en

force. Il s’impose plaisamment. Venu de l’arrière-garde, Racinger progresse

bien dans le sillage du lauréat et refait beaucoup de terrain. Malheureusement,

il ne peut remonter Border Patrol, qui se trouvait derrière les chevaux de tête

pour aborder la ligne droite. Border Patrol, finit bien au milieu de la piste

et prend la 2e place devant Racinger. Schützenjunker conserve une remarquable

4e place. King of Sydney n’a jamais donné le moindre espoir.

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.