Amagansett s’exprime pleinement sur le sable

Autres informations / 04.12.2009

Amagansett s’exprime pleinement sur le sable

DEAUVILLE-MIDI, Jeudi

Prix Chingacgook (D)

Sur son terrain, Amagansett

(Fusaichi Pegasus), ce pou lain aux origines américaines, n’a pas fait dans le

détail pour s’imposer dans le Prix Chingacgook (B). Installé grand favori, il a

devancé ses rivaux de six longueurs sans forcer son talent. « Il possède

beaucoup de qualité et aussi une grosse marge de progression », a déclaré son

jockey, Franck Blondel, au micro d’Equidia. Amagansett avait penché par manque

de maturité lors de sa précédente victoire dans un maiden à

Bordeaux-le-Bouscat. Cette fois-ci, il est resté bien en ligne, mais il a encore

du mal à se servir pleinement de son physique imposant. Avant la course, Jean Claude

Rouget, son mentor, était confiant. Il nous avait d’ailleurs déclaré à Bordeaux

que le poulain ferait un bon 3ans. Sur la foi de ce qu’il a encore fait ce

jeudi, Amagansett possède en effet un bel avenir.

Un inédit fait sensation

Deux débutants se sont

frottés à des poulains ayant déjà un peu d’expérience et l’un d’entre eux,

l’Allemand Imasci (Medicean) a produit une très belle course. Mal sorti des

stalles, il a dû être sollicité pour recoller au peloton. Se rapprochant

progressivement durant le parcours, il a fait un joli "bout" dans la

ligne droite pour s’emparer de la troisième place derrière Tall Chief

(Observatory) qui s’est pour sa part montré brillant durant le parcours.

Imasci est issu de She’s

Classy (Boundary), placée de Gr1 aux États-Unis.

 

Amagansett, le frère de War

Officer

Élevé par son propriétaire,

Joseph Allen, Amagansett possède donc des origines américaines. Fils de

Fusaichi Pegasus, il a pour mère une fille de Storm Cat (Storm Bird), le

top-étalon outre-Atlantique. Elle se nomme Wonder Woman. Celle-ci a remporté

deux courses, sans grandes prétentions. Mais elle a surtout donné War Officer

(Grand Slam), le frère aîné d’Amagansett. War Officer a été un très bon 2ans

(3e du Prix Eclipse, Gr3) et un bon 3ans en remportant deux Listeds. Il était à

son aise dans tous les terrains et sur toutes les surfaces : bon, très souple ou

synthétique. Mais surtout, il s’exprimait dans l’exercice du sprint et n’a

jamais dépassé les 1.400m. Amagansett a, d’ores et déjà, montré plus de tenue.

Ses deux premières courses se sont disputées sur le mile et à Bordeaux, il

avait dû se sortir du terrain pénible.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Too Nice Name (Kingsalsa), Kazbeg Up (Malibu Moon),

Khan Bahadur (Elusive Quality), Madiba (Bertolini).

Arrêté : Madiba (Bertolini).

Tous couru.

Madiba ne laisse à personne

le soin de prendre la direction des opérations. People Chop se place en

deuxième position devant Khan Bahadur et Amagansett. Hésitants au départ, Tall

Chief, brillant, et Imasci ferment la marche. Dernier virage, l'animateur

Madiba s'accidente. People Chop prend les commandes mais la position de Franck

Blondel, en selle sur Amagansett, traduit d'évidentes ressources. Pour

conclure, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget allonge ses foulées. Amagansett

s'impose en solitaire. À nette dis tance, Tall Chief termine de plaisante

manière au 2e rang. Même constat pour Imasci (3e).