Alarm call poursuit ses repérages

Autres informations / 17.01.2010

Alarm call poursuit ses repérages

Prix Albert de Taillac

Le Prix Albert de Taillac prépare à la Grande Course de

Haies de Pau (L) qui a lieu le 5 février. Débarrassé de Ramsès Bleu (Pistolet

Bleu), Alarm Call (Solar One) trouve l’occasion de briller sur l’hippodrome où

il a appris son métier de sauteur. Le pensionnaire de Jacques Ortet dispose des

meilleurs titres. Il a déjà montré de la qualité sur les balais, même s’il fait

partie des meilleurs chevaux de steeple-chase. Il s’est imposé notamment dans

la Grande Course de Haies de Pau (L) en 2008 et la Grande Course de Haies de

Printemps (Gr3) à Auteuil. Paul Nataf, qui manage les effectifs hippiques de

Naji Pharaon, nous a déclaré samedi : « Le cheval a fait le plein en steeple en

2009 et il trouve désormais en haies des tâches plus faciles, avec moins de

poids à porter. De plus, le courir en haies va aider à lui redonner de la

vitesse. Le cheval est engagé dans le Grand Steeple de Pau et il n’est pas

impossible qu’il y court. Mais cela dépendra du jockey que nous pourrons avoir,

car Jacques Ortet a beaucoup de choix possibles dans cette course, comme

Christophe Pieux. Mais, le cheval est également envisagé dans la Grande Course

de Haies. »                          

 

Tarakan, l’autre atout de Jacques Ortet

Alarm Call va trouver sur sa route son compagnon de box

Tarakan (Trempolino) qui reste sur une facile victoire sur les balais palois.

Le représentant de la casaque à damier bleu et vert de la famille Papot

affronte pour la première fois ses aînés. Tout juste âgé de 5ans, la tâche

s’annonce difficile mais il n’est pas impossible qu’il puisse imiter Tell No

One (Poliglote), qui a réalisé cet exploit l’année dernière.

 

Rentrées de Bambi du Rheu et Licato

Bambi du Rheu (Sunshack) et Licato (Goofalik) sont de

véritables spécialistes des courses de haies. Quatrième du Prix Renaud du

Vivier (Gr1), le protégé de Loïc Audon est encore tout neuf puisqu’il n’a couru

qu’à douze reprises. Lui aussi affronte pour la première fois ses aînés et effectue

une semi-rentrée après un galop le 24 décembre à Deauville. Licato n’est autre

que le dernier vainqueur de la Grande Course de Haies, où il avait créé la

surprise. Pas revu en compétition depuis le mois de septembre à Auteuil, le

pensionnaire de Robert Collet retrouve le théâtre de son plus grand succès.

 

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.