Anvers, en deux fois

Autres informations / 19.01.2010

Anvers, en deux fois

RÉSULTATS

CAGNES-SUR-MER, Lundi

Prix Cheret (F)

Anvers (Johannesburg) n’avait rien montré de concret en deux

courses disputées, jusqu’à ce lundi après-midi. Il s’est révélé en remportant

sa première victoire avec du style, sur une piste pénible. Contraint de mener

la chasse derrière le fougueux animateur Becagand (Footstepsinthesand), il

semblait devoir se contenter du premier accessit lorsqu’il a accéléré une

deuxième fois dans les cent derniers mètres pour faire très nettement la différence

sur le poteau. Il a alors pris ses distances avec Printemps d’Alsace (Xaar) qui

avait terminé deuxième d’Ercolini (Pyrus), elle-même troisième du Prix Miesque

(Gr3). Une ligne flatteuse dont peut se targuer Anvers. « Je suis content de sa

course, d’autant plus que le terrain pénible n’était pas à son avantage, nous a

déclaré Ioritz Mendizabal, jockey d’Anvers. Il était peut être plus prêt que

ses adversaires. » D’après son entourage, il doit valoir une “D” sur la piste

en sable fibré. Il n’était sans doute pas un 2ans et il devrait s’épanouir

cette année.

 

La “Californie”, terre promise de Printemps d’Alsace

Grande favorite de l’épreuve, Printemps d’Alsace était

attendue pour sa rentrée 2010. Même si elle n’a pu enlever sa première course,

la pensionnaire de Didier Prod’homme s’est bien défendue tout en penchant

légèrement à droite dans la phase finale, terminant deuxième.

« Lorsqu’elle a pris l’avantage, elle s’est montrée trop

fraîche, nous a confié son mentor. À cause du gel, nous n’avons pas pu la

travailler comme nous l’aurions souhaité. Son programme n’est pas modifié :

elle devrait viser comme prévu le Prix de la Californie (L). Quant à Becagand,

il s’est montré trop brillant, mais il était surtout là pour donner du rythme à

la course pour Printemps d’Alsace. »

 

Anvers, un neveu d’A.P. Indy

Élevé par Lynch-Bages Limited, Anvers est le neveu du

champion américain A.P. Indy (Seattle Slew), vainqueur du Breeders’ Cup Classic

(Gr1), des Belmont Stakes (Gr1), du Hollywood Futurity (Gr1), du Santa Anita

Derby (Gr1) et finalement nommé cheval de l’année aux États-Unis ! Il est

notamment le père des très bons AP Valentine, Adriano, Aptitude, Berdardini,

Indian Vale, Just as Well, Mineshaft ou encore Rags to Riches, pour ne citer

qu’eux…

Anvers est aussi le neveu de Summer Squall (Storm Bird), lauréat

de treize de ses vingt sorties, dont les Preakness Stakes (Gr1), Hopeful Stakes

(Gr1) et les Blue Grass Stakes (Gr2).

Deuxième mère d’Anvers, Weekend Surprise (Secretariat) a

remporté sept courses dont plusieurs Groupes 3. Elle est la sœur du sprinter de

haut niveau Wolfhound (Nureyev), gagnant du Sprint Cup (Gr1) et du Prix de la

Forêt (Gr1). Elle a été élue Broodmare of the Year en 1992.

Mère d’Anvers, Amirati (Danzig) a gagné à 2ans. Elle a donné

cinq vainqueurs sur ses douze produits.