Marine officer en route vers le “policeman”

Autres informations / 26.01.2010

Marine officer en route vers le “policeman”

PARTANTS  

CAGNES-SUR-MER, Mardi

Prix de Vichy

Le Prix de Vichy (D) prépare au Prix Policeman (L) sur la distance

intermédiaire de 2.000m. Cette épreuve regroupe onze partants dont l’honnête

Marine Officer (Kingmambo) qui effectue une semi-rentrée, deux mois après sa

deuxième place du Prix Delahante (L) à MarseilleBorély. Mais cette fois-ci,

Jean-Claude Rouget a décidé de changer de distance et de terrain. En quatre

sorties, Marine Officer ne s’est en effet jamais exprimé sur 2.000m et sur une

piste synthétique. Mais sa mère Asti (Sadler’s Wells) a pris la deuxième place

du Prix Saint-Alary (Gr1) sur cette distance. Et il possède des origines

américaines le prédisposant à bien faire sur le sable.

 

La ligne du Prix Delahante

Marine Officer a donc pris la deuxième place du Prix

Delahante, une épreuve qui regroupait six partants. Et deux autres des participants

courent ce mardi dans le Prix de Vichy : Ultima Bella (Prince Kirk) et Dubai

Story (Dubawi). Quatrième de l’épreuve de référence, Ultima Bella avait été

battue au sprint en partant de la stalle la plus à l’extérieur. Cette fois-ci,

les rôles s’inversent, elle a tiré le premier numéro. Cette protégée de

JeanPierre Roman découvre Cagnes, mais connaît bien la surface synthétique pour

s’y être exercé deux fois avec brio sur l’hippodrome de Lyon-la-Soie. Quant à

Dubai Story, il n’avait pu jouer qu’un rôle secondaire à Marseille, concluant à

six longueurs des cinq premiers.

 

Les limites

de The Living Room

Christophe Ferland présente The Living Room (Gold Away) qui

vient de débuter victorieusement dans le Prix d’Écouves (F) à Deauville dont

elle était l’une des rares inédites. Après avoir attendu dans une course sans

train, elle avait fait nettement la différence pour finir. Ce mardi, elle

courra pour la deuxième fois de sa carrière. Elle porte en elle beaucoup

d’espoir car ses limites sont encore inconnues. Sa victoire ne doit absolument

rien à un quelconque hasard. Elle avait fait un “truc” ce jour-là et c’est une

pouliche bien née. Sa deuxième mère, Leandra (Luthier), a gagné les Prix de

Malleret (Gr2) et de la Nonette (Gr3) en 1981, avant de produire les bonnes

Lexa (Sanglamore), lauréate du Prix de Royallieu (Gr2) et Leariva (Irish

River), gagnante du Budweiser International (Gr1) à Laurel Park aux États-Unis.