No risk al maury et richard hills dans l’histoire

Autres informations / 29.01.2010

No risk al maury et richard hills dans l’histoire

MEYDAN, Jeudi

Al Maktoum Challenge R1 (Gr1 PA)

Dans ce qui constituait l’épreuve d’ouverture du Dubai

Racing Carnival et du fabuleux complexe de Meydan, c’est le duo constitué de No

Risk Al Maury FR (Kesberoy) et de Richard Hills qui s’est illustré, s’imposant

assez facilement pour devenir les premiers vainqueurs historiques du nouveau

site des courses dubaïotes. Le champion de l’écurie du Cheikh Hamdan Al Maktoum

passait le poteau en tête, engrangeant une douzième victoire en seize sorties

tout en faisant briller l’élevage tricolore de Mme Renée- Laure Koch. Richard

Hills, obtenait lui un 450e succès dans les Émirats, un sommet qui compte dans

une carrière. Dans une course menée rapidement par Kandar du Falgas FR

(Kesberoy), l’autre grand favori de l’épreuve accompagné à son extérieur par Vite

Royale US (Monarch AH), No Risk Al Maury attendait son heure à mipeloton avant

d’entamer son effort à six cents mètres du but. Venant très facilement, il

prenait la tête à quatre cents mètres puis filait au poteau tout en devant

faire face à la bonne fin de course de Santhal FR (Djebbel).Vite Royale US

(Monarch AH) venait chiper la troisième place à Kandar du Falgas FR (Kesberoy)

qui montrait des signes de lassitude sur la fin.

Les couleurs de Cheikh Hamdan brillent, de quoi ravir Gérard

Larrieu, manager des intérêts tricolores du Cheikh : « No Risk Al Maury a été

élevé au Haras du Maury, celui de Mme Koch, qui me donne toujours de très bons

chevaux grâce à son cheptel de juments qui possèdent de véritables origines

françaises. Même s’il a montré de la qualité très tôt, Shadwell a su ne pas

trop l’exploiter, le réservant pour les meilleures épreuves. Il va d’ailleurs

courir les autres grandes courses du meeting avant de se diriger au mois de

mars sur la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA) La deuxième place de Santhal, qui

commence “à marcher sur sa barbe”

et la quatrième de Kandar du Falgas, tous les deux acquis

par nos soins, sont également très satisfaisantes. » Santhal a été élevé au

Haras de Mandore, par la famille de Watrigant. Il représente d’ailleurs un

croisement “maison”, puisque sa mère, Margau, et son père, Djebbel, ont

également été élevés au Haras de Mandore. Il faut par ailleurs signaler que

Margau est une propre sœur du champion Dormane. Quant à Kandar du Falgas, il a

lui aussi été élevé au Haras de Mandore. Il n’avait pas couru depuis longtemps

et son classement est encourageant, nous disait Nicolas de Watrigant.

Également, il nous apprenait qu’un frère de Kandar du Falgas va débuter

prochainement à Pau.