Parfum des dieux reste invaincu sur le sable

Autres informations / 27.01.2010

Parfum des dieux reste invaincu sur le sable

Prix de la Crau

Parfum des Dieux (Cape Cross) est un vrai cheval de bon

terrain et se plait sur la piste synthétique. Quatre fois vainqueur en autant

de tentatives  sur cette surface, sa

musique est exemplaire. Cinquième, dans un mouchoir de poche, du Prix du

Palais-Royal (Gr3) en mai, sa chance de victoire était indiscutable. Pourtant,

la tâche n’était pas si facile pour le représentant de JeanClaude Rouget.

Preuve en est, l’ensemble des observateurs voyaient en son ancien pensionnaire

Garnica (Linamix), la meilleure chance de la course. Or le protégé de David

Nicholls, qui courait à quatre jours d’intervalle, a complètement coincé dans

la phase finale après avoir longtemps imprimé le rythme de l’épreuve et s’être

montré quelque peu tendu. Parfum des Dieux a quant à lui attendu tout au long

du parcours au sein du peloton puis est venu en pleine piste produire son

effort pour devancer Cadeau for Maggi (Cadeaux Généreux) et Zizany (Zafonic).

 

Le nom de Claude Rouget…

Le souvenir de Claude Rouget, disparu il y a peu, s’est

réveillé dans ce Parfum des Dieux… C’est lui qui avait acheté ce poulain

lorsqu’il était yearling pour 65.000€. Deux ans plus tard, son fils,

Jean-Claude, avait essayé de le revendre, toujours sur le ring d’Arqana, mais

il l’avait avant de remporter une course D à Saint-Cloud l’année suivante.

Entrée au haras en 2002, elle a mis au monde sept produits. Quatre ont été vus

en compétition et trois d’entre eux ont déjà gagné. Salpado (Royal Applause)

est à ce jour le seul à avoir glané le convoité black type, en triomphant dans

le Grand Critérium de Bordeaux (L).

Sa deuxième mère, Midnight Lady (Mill Reef), n’a pas couru

mais est la mère de Kathmandu (Kaldounévées), double lauréat de Listed chez

Dominique Sepulchre. Sa sœur, Party Doll (Be my Guest), a quant à elle remporté

trois épreuves labellisées Listed et pris des accessits au niveau Groupe. Elle

est la mère de Titus Livius (Machiavellian), lauréat du Prix Eclipse (Gr3), du

Gros Chêne (Gr2) et du Critérium des deux ans (Gr2) à Evry.