Rubi ball seul contre tous

Autres informations / 24.01.2010

Rubi ball seul contre tous

123e Grand Prix de Pau-Biraben Foie Gras André Labarrère

(Gr3)

Quelques 5ans de grande envergure ont marqué la discipline

de l’obstacle en remportant le Grand Prix de Pau (Gr3). On retrouve ainsi au palmarès

les noms de Tito l’Effronté (Pamponi) ou encore du champion El Triunfo (Ile de

Bourbon), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 1992, un an après son

sacre palois. Rubi Ball a tout à fait le profil de ces chevaux. Pour preuve,

depuis le printemps, Christophe Pieux, son fidèle jockey, n’hésite pas à le

comparer à Or Jack (Noir et Or), double lauréat du Grand Prix palois et

deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris. C’est d’ailleurs amusant puisque, comme

les « Jack » et les « Line », Rubi Ball porte haut les couleurs de l’élevage de

Saône-et-Loire (il a été élevé par Jean-Louis Berger).

Rubi Ball possède un palmarès remarquable, avec un succès

dans le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et une deuxième place dans le Prix Maurice

Gillois (Gr1), mais ces performances ont eu lieu face à ses contemporains.

Dimanche, il trouve l’occasion de s’installer véritablement parmi l’élite

toutes générations. Généreux et courageux, Rubi Ball a réussi son retour à Pau

en enlevant la principale course préparatoire, le Prix Renaud du Vivier (L).

Dimanche, pour le pensionnaire de Jacques Ortet, ce sera le moment de se tester

sur 5.300m, une distance qu’il n’a jamais abordée. S’il se montre convaincant,

une participation dans le Grand Steeple de Paris 2010 sera alors dans la

logique des choses. Mais, quoi qu’il arrive, il est difficile de le voir battu,

hormis s’il chute comme dans le Prix Antoine de Palaminy (L), où il est tombé à

la réception de la dernière haie, alors qu’il avait beaucoup de gaz. Son

entraîneur a, en effet, déclaré à notre correspondant cette semaine : « Il

court contre lui ! ». De là à dire qu’il court tout seul...

Misérable (Discover d’Auteuil) est l’un des contemporains de

Rubi Ball. Ces deux chevaux n’ont que 5ans, mais ils détiennent les premières chances

de ce Gr3. Plus précoce que l’AQPS de la famille Papot, le pensionnaire de

MarieLaetitia Mortier a remporté le Prix Congress (Gr2) à 3ans. Peu convaincant

en 2009, il vient de prendre le premier accessit dans le “Renaud du Vivier”

derrière Rubi Ball et va porter des peaux de mouton, en lieu et place de ses

traditionnelles œillères. Si le terrain reste profond, il peut jouer un drôle

de tour à ses rivaux.

 

Ramsès Bleu et Tell No One, pour une première de Guy Cherel

Dans la lignée de sa superbe saison 2009, Guy Cherel réalise

un excellent meeting palois 2009/2010, avec déjà huit victoires. Pourtant,

l’entraîneur mansonnien n’a pas encore enlevé le Grand Prix de Pau. Il

présentera deux partants dans cette édition 2010 : Ramsès Bleu (Pistolet Bleu)

et Tell No One (Poliglote).

 

... Ramsès

Bleu et Tell No One...

 Ramsès Bleu s’est placé de Groupe à six

reprises. Il a d’ailleurs pris la deuxième place de la dernière édition de ce

Gr3. Il arrive sur la course avec une préparation différente puisque l’an passé,

il avait couru cinq fois avant le Grand Prix. Cette année, son entraîneur a

misé sur la fraîcheur et Ramsès Bleu n’a couru qu’une fois remportant le Prix

Daniel Guestier. Titulaire de neuf succès au Pont Long, il est sans doute,

parmi les chevaux âgés de plus de 5ans, l’adversaire le plus dangereux de Rubi

Ball.

Pas revu depuis son premier accessit dans le Prix Léon

Olry-Roederer (Gr2), Tell No One est un vrai cheval de Groupe, comme il l’a

démontré depuis l’âge de 4ans et un succès dans le Prix Morgex (Gr3). Depuis,

il a enchainé les bons résultats à ce niveau. Eclectique, Tell No One a

accompli une bonne saison sur les balais et se retrouve chargé en gains dans

cette discipline. Il revient donc sur le steeple-chase, discipline dans

laquelle il a remporté le seul Groupe de son palmarès.

 

“Papot Ortet”, force 4 La casaque Papot aura au total quatre

partants, tous entraînés                   par       Jacques Ortet.  Une     véritable armada !

Outre Rubi Ball, elle sera représentée par Ograndy (Cyborg), Will Tonic (Lavirco)

et Quick Fire (Double Bed). Troisième de la dernière édition,        Ograndy         avait

gagné aisément, sur la fraîcheur, le Grand SteepleChase de Bordeaux (L) pour sa

rentrée. Décevant dans le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), il revient sur

un hippodrome à main droite qui devrait mieux lui convenir.

Un ton en dessous des meilleurs, Will Tonic est un bon

élément et vient de fournir une valeur intéressante en terminant deuxième

derrière Porto Rico (Video Rock) dans le Prix Bernard de Dufau. Limité en tenu,

il devra patienter jusqu’au tout dernier moment pour fournir son effort et

réussir à jouer un rôle pour les premières places.

Venu des handicaps, Quick Fire est régulier et a tout à fait

le profil d’un trouble-fête. A son aise à Pau, il peut en profiter pour faire

une bonne valeur.