Sanjaka de thaix : le « phénomène » d’emmanuel clayeux

Autres informations / 31.01.2010

Sanjaka de thaix : le « phénomène » d’emmanuel clayeux

PAU, Samedi

Prix

Frederik Henry Prince

« Sanjaka de Thaix (Dom Alco) n’est pas un bon cheval, c’est

un phénomène » A l’arrivée du Prix Frédérik Henry Prince, Emmanuel Clayeux n’y

va pas par quatre chemins pour expliquer son sentiment au sujet de son

pensionnaire victorieux. Pour l’entraîneur bourbonnais, Sanjaka de Thaix est un

« poulain fait pour Auteuil qui adore le terrain lourd. » Ce samedi, il a été

servi, grâce à la piste profonde du Pont Long. Son partenaire Christophe Pieux

l’a monté en confiance à l’extérieur du peloton. Ainsi, Sanjaka de Thaix a pu

oublier sa récente chute à la dernière haie lors de sa précédente sortie. Sur

le plat, il n’a pas fait dans le détail, passant le poteau avec dix longueurs

d’avance sur Santo Conti (Dom Alco), qui a affiché des progrès en steeple sans

pour autant convaincre les observateurs.

 

Trois produits vus en piste et trois gagnants pour Jaka de Thaix

Elevé par Michel Bourgneuf, Sanjaka de Thaix est un fils de

Jaka de Thaix (Kadalko) qui a couru six fois pour une victoire en plat. Elle a

également participé à deux courses de haies à Pau, prenant une quatrième place.

Au haras, ses trois premiers produits sont tous lauréats désormais. Après

Sanjaka de Thaix, elle a donné le jour à Topeka de Thaix (Shaanmer), Urka de

Thaix (Voix du Nord) et Verka de Thaix (Lavirco).