« sea the stars devrait sûrement saillir autour de 130 juments »

Autres informations / 12.01.2010

« sea the stars devrait sûrement saillir autour de 130 juments »

En fin d’année dernière, Sea the Stars a rejoint le haras de

Gilltown Stud, propriété de Son Altesse Aga Khan. Il y fera la monte au prix de

85.000€. Manager des Aga Khan Studs, Georges Rimaud était en Irlande dimanche.

Il nous a donc donné des nouvelles très fraîches du crack de la famille Tsui.

Jour de Galop. – Comment va Sea the Stars ? Georges Rimaud.

– Je l’ai encore vu hier [dimanche] matin. Il est en pleine forme. Il n’est

absolument pas stressé. Il participe. Il donne l’impression d’avoir compris,

d’être parfaitement conscient de là où il est, et de très bien prendre la chose.

Sea the Stars a un mental vraiment particulier. Il s’est parfaitement et

rapidement acclimaté.

Comment s’est passé le passage de témoin entre son ancien

ange gardien et le nouveau ?

La transmission s’est faite d’homme à homme. Son lad

habituel est venu passer quelques jours au haras, le temps que le cheval

s’acclimate. Comme tout s’est immédiatement très bien passé, cette période de

transition a été assez rapide. Et il a pu être pris en main par son étalonnier.

Avec un peu de recul, pourquoi pensez-vous que Madame Tsui

vous a choisis pour accueillir son cheval ?

Je ne veux pas parler à sa place. Ce que je peux vous dire,

c’est que la proposition qui nous a été faite nous a tout de suite intéressés.

À l’époque, certains commentateurs ont dit que cette décision tenait à la

“neutralité” de notre haras. Je ne pense pas que ce soit la raison première,

car beaucoup d’endroits peuvent être définis comme neutres. En revanche, nous

avons une capacité à gérer des étalons de qualité, comme nous l’avons encore

prouvé récemment avec Dalakhani en Irlande et même avec Sinndar en France. Nous

attirons naturellement une certaine qualité de jumenterie. Et, avec notre

élevage, nous avons une capacité importante à supporter un cheval.

On imagine que vous avez été assaillis de réservations. Le

cheval pourra-t-il répondre à toutes les demandes ?

Effectivement, nous avons reçu beaucoup de demandes. Plus

que le cheval ne va pouvoir en satisfaire, car nous l’avons limité en nombre.

Sea the Stars devrait sûrement saillir autour de 130 juments, ce qui est

relativement limité pour un cheval de cette envergure

Son mariage avec Zarkava est-il toujours d’actualité ?

Oui. Nous avons immédiatement décidé de lui envoyer Zarkava,

et nous le supporterons avec d’autres bonnes juments. Sea the Stars va nous

aider à poursuivre l’amélioration de notre jumenterie. D’autant que son

pedigree se marie particulièrement bien avec nos courants de sang. Nous en

espérons beaucoup. Chacun sait que sa mère, Urban Sea, après une grande

carrière, est devenue une des meilleures poulinières du monde.

Quand va-t-il commencer à saillir ?

Probablement dans les dix premiers jours de février. Même

si, pour l’instant, le froid a eu tendance à retarder la préparation des

juments.