Twist magic et un trio pour l’élevage français

Autres informations / 24.01.2010

Twist magic et un trio pour l’élevage français

ASCOT

(G.-B.), Samedi

Victor

Chandler Chase (Gr1)

Le Victor Chandler Chase (Gr1) a été un véritable triomphe

pour l’élevage français. Elevé par Georg Hastrich et ses associés dans le

Calvados, Twist Magic (Winged Love) a pris la succession d’un autre “FR”,

Master Minded (Nikos), double lauréat du Champion Chase (Gr1). Twist Magic a

battu facilement Petit Robin (Robin des Prés), élève de Gilles Le Bihan, Y.

Regereau et V. Baty, et Oh Crick (Nikos), élevé par Jean-Pierre Dubois. Pour la

quatrième fois consécutive (la course avait été annulée en 2007), un

ressortissant français a enlevé ce Gr1 préparatoire au Champion Chase. Alors,

Twist Magic suivra t-il le même chemin que son compagnon d’entraînement chez

Paul Nicholls Master Minded ? « Après avoir couru à Sandown, je lui ai accordé

un break, a expliqué le top entraîneur anglais. Il est revenu à son top niveau

pour samedi. Je voulais vraiment gagner cette course. Il va aller maintenant

directement sur le Champion Chase. Jessy, son cavalier du matin, m’a dit dans

la semaine qu’il n’avait jamais travaillé aussi bien. Il est vraiment dans une

forme exceptionnelle depuis le début du mois. Il est plus mâture désormais. Des

choses qui le contrariaient avant, durant le parcours, ne le gênent plus. Il

est plus fort. »

Vite en tête, tactique délibérément choisie par son

entourage, Twist Magic s’est retrouvé au botte à botte dans le tournant final

avec Petit Robin, et a toujours contrôlé la course, l’emportant nettement.

Quadruple lauréat de Gr1, il a toujours évolué dans l’ombre de Master Minded,

qui se remet de sa fracture à une côte. Cette année, si l’élève des époux

Gabeur n’est pas au top en mars, Twist Magic pourrait alors passer au premier

plan.

 

Petit Robin, des fautes qui coûtent cher

Petit Robin, dont la notoriété est grandissante outreManche,

n’a pu réellement menacer le futur vainqueur. Il venait de le rejoindre au bout

de la ligne d’en face quand il s’est mis à enchaîner les fautes, tout en

penchant à gauche à chaque saut. Il a terminé péniblement et n’a pu répéter ses

meilleurs valeurs, comme lorsqu’il avait conclu à deux reprises derrière Master

Minded. « Il est meilleur à main gauche comme vous avez pu vous en rendre

compte, a avoué Nicky Henderson à la presse britannique. Le terrain très souple

ne l’a pas aidé dans ses sauts. Je pense qu’il va maintenant aller sur

Cheltenham avec beaucoup de fraîcheur. »

Oh Crick a très bien couru, regagnant pas mal de terrain

pour finir. Noël Williams, assistant d’Alan King, entraîneur du cheval, a

confié au Sporting Life : « Il a fait un bel effort, mais il ne pouvait

rejoindre les deux premiers. Nous allons essayer de courir les grandes épreuves

de Cheltenham. »

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.