Victoire prometteuse de sergent guib’s

Autres informations / 30.01.2010

Victoire prometteuse de sergent guib’s

PAU, Vendredi

Prix de Garlin

« C’est un crack ! » Tels sont les mots de Bertrand Thellier

en descendant de Sergent Guib’s (Califet) à l’issue du Prix de Garlin. Le fils

de Califet (Freedom Cry) vient alimenter la longue liste de lauréats nés en

2006 chez Guy Cherel. Monté avec patience, il a sauté le dernier obstacle en

cinquième position et a placé une remarquable pointe de vitesse pour priver

Rosa d’Anjou (Rochesson) d’une deuxième victoire consécutive. De plus, son

jockey a même un instant perdu ses rênes. Guy Cherel, qui a signé un coup de

trois victoires ce vendredi, s’est exprimé avec enthousiasme sur la performance

de son protégé dont il est aussi le propriétaire. « C’est un très bon poulain,

qui saute parfaitement. J’avais donné les ordres à son jockey de rester sage,

de le monter pour lui. Le cheval a de la classe, le matin il travaille avec

Saying Again et n’était pas trop loin de lui. Je pense qu’il n’aura pas de

difficultés à gagner à Auteuil. » Le favori Overlogo (Coroner) a fait une faute

dans le dernier virage puis a éjecté Nathalie Desoutter à la réception de

l’ultime difficulté. Les regrets sont de mise pour son mentor, Didier

Guillemin, car son protégé avait encore un rôle à jouer.

 

Sergent Guib’s : un premier produit

Élevé dans le Maine-et-Loire par la famille Guilbert,

Sergent Guib’s est le premier produit de Miss Quessie (April Night), une jument

entraînée par David Bernier. Elle a pris la troisième place d’une course F pour

AQPS à Challans, puis a directement débuté en obstacle sur un parcours de

cross-country. Deuxième mère de Sergent Guib’s, Quessie (Le Pontet) a mis au

monde huit chevaux dont quatre gagnants. En compétition, elle n’a pu prendre

qu’un seul accessit en douze sorties de plat et obstacle confondues.