Magic poline impressionne dans le prix de sarrance

Autres informations / 06.02.2010

Magic poline impressionne dans le prix de sarrance

PAU, Vendredi

Prix de Sarrance

Magic Poline (Trempolino) est invaincue à Pau. Parmi les

pouliches les plus en vue du Prix de Sarrance, la protégée d’Arnaud

Chaillé-Chaillé n’a pas fait de détails et enregistre  un deuxième succès en autant de tentatives sur

l’hippodrome du Pont-Long. Après des débuts délicats à 3ans, son mentor a fait

le choix de la munir d’œillères. Depuis, elle s’est toujours imposée avec

beaucoup de facilité et en utilisant des tactiques de course différentes. Pour

ses débuts à Pau dans le Prix de Guéthary, Magic Poline a triomphé quasiment de

bout en bout. Tactique inverse ce vendredi, elle a toujours été vue à

l’arrière-garde avant de prendre l’avantage en sortant  du  dernier  virage 

et  de  s’envoler 

vers  la  victoire.

« J’étais au-dessus du lot, raconte son jockey, Mathieu

Carroux, j’ai cru avoir pris l’avantage un peu tôt mais finale ment, on

survolait la course, malgré le train assez sélectif. » Loin derrière, Nadiya de

la Véga (Lost World), deuxième, continue d’apprendre son métier et semble

encore perfecti ble. Animatrice de la première heure, Sissi de la Teille

(Martaline) a conservé courageusement la troisième place.

 

La proche famille de Loulia

Magic Poline a été élevée dans le Finistère par la famille

Jeffroy. Sa mère, Magic Play (Deploy), a obtenu son black type en remportant

une Listed en Belgique puis s’est classée deuxième du Prix du Fonds Européen de

l’Élevage des Pays de la Loire (L) à Longchamp pour l’entraînement de Guy

Henrot. Elle est la mère de dix produits dont cinq vain queurs. La première de

la fratrie, Salix Magic (Valanour), a donné naissance à Loulia (Cricket Ball),

une jument clas sique d’obstacle, lauréate de trois Gr3 à la suite – les Prix

La Perichole, Edmond Barrachin & Orcada – puis, immédiate ment après,

classée deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1) à Auteuil pour l’entraînement de

Yannick Fouin. En remontant sa généalogie au niveau de la troisième mère, Mirea

(The Minstrel), on retrouve des origines classiques de plat avec Not Just Swing

(King’s Best) et Nahoodh (Clodovil).