Never on sunday deuxième pour ses débuts américains

Autres informations / 08.02.2010

Never on sunday deuxième pour ses débuts américains

GULFSTREAM PARK (USA), Samedi. Samedi, Never on Sunday

(Sunday Break) débutait sur le sol américain dans le Gulfstream Park Turf

Handicap (Gr1) pour l’entraînement de Patrick Biancone. L’ex-pensionnaire de

JeanClaude Rouget s’est très bien comporté, prenant une encourageante troisième

place, transformée en une deuxième place après le distancement de Take the

Point (Even the Score), arrivé premier – il a fait un écart qui a failli faire

tomber un concurrent.

Contacté dimanche, Patrick Biancone, très satisfait de la

performance de Never on Sunday, nous disait : « Le cheval a très bien couru et

je suis content de lui. Je vous avais dit qu’il devait terminer dans les trois

premiers ! Il termine troisième mais, cinquante mètres après le poteau, le

cheval est une longueur devant les autres. Pour lui, c’est important, car ainsi,

il ne pense pas avoir perdu [Christophe Soumillon avait fait de même avec

Dalakhani dans l’Irish Derby, ndlr]. La course a été très rythmée et le temps

de 1’46 est vraiment rapide. C’est pourquoi, en face, Never on Sunday était un

peu loin. Il a pris un petit coup de tampon à l’entrée de la ligne droite, ce

qui l’a un peu déstabilisé et l’a fait se déporter. Je pense que le cheval a

repris confiance avec cette course, car il restait sur deux performances plutôt

moyennes. Il a montré qu’il s’adaptait bien aux courses américaines. Car il ne

faut pas oublier qu’il venait de courir sur 2.000m en ligne droite. Ici,

c’était 1.800m avec tournant et le tour de piste fait 1.400m. Le cheval n’a

embêté personne au paddock et est bien rentré de sa course.» S’agissant de la

suite du programme, Patrick Biancone nous racontait : « Pour l’instant, on va

le laisser cool down, comme on dit ici. Il y a beaucoup de courses pour lui et

il ne faut pas aller trop vite. Surtout que, normalement, il faut quatre mois

pour que les chevaux s’acclimatent bien aux États-Unis. Là, on l’a couru seulement

après deux mois. C’était un drôle de changement pour lui et je suis très

content de son comportement. C’était sa première course ici et j’estime que le

cheval a juste besoin de progresser un peu pour pouvoir toucher son Groupe. »

Court Vision (Gulch), qui hérite de la victoire sur tapis vert, n’est pas un

inconnu aux États-Unis. Avant ce succès, il avait déjà remporté deux Grs1 et

avait également terminé quatrième du Breeders’ Cup Mile (Gr1) 2010 de Goldikova

(Anabaa).

 La vidéo de la course

est disponible en cliquant ici : http://

www.thoroughbredtimes.com/racing-news/2010/February/

06/Court-Vision-wins-Gulfstream-Park-Turf-Handicap-viaDQ.aspx (en haut, à

droite de la photo)