Quatre “fr” aux premières places

Autres informations / 09.02.2010

Quatre “fr” aux premières places

INTERNATIONAL 

ABU DHABI, Dimanche

H.H. The President Cup (Gr1 PA)

On attendait les deux représentants d’Eric Lemartinel,

Shadiyda (Al Sakbe) (2e en 2008 et 3e en 2009 de cette épreuve) et Lahib

(Kairouan de Jos) – vainqueur du Qatar Arabian World Cup 2008 à Longchamp –,

mais c’est finalement le troisième larron de la casaque du Cheikh Mansoor Bin

Zayed Al Nahyan, Jarnin (Akbar), qui s’est mis en évidence dans ce grand

rendez-vous du pur-sang arabe. Ce Gr1 a également mis en exergue l’élevage

français de chevaux arabes puisque ce sont quatre chevaux nés et élevés dans

l’Hexagone qui ont pris les quatre premières places. Dans une course menée par

Rabah de Carrère (Djouras Tu) suivi de Nirwan (Dormane), Jarnin a sagement

attendu avant d’entamer son effort à l’approche des cinq cents mètres. C’est

aussi le moment qu’a choisi Vire Volte (Njewman) pour passer à l’attaque en

sortant du peloton. Ce dernier a pris la tête à cent mètres du poteau, mais c’était

sans compter sur le rush final de Jarnin qui n’a pas relâché son effort pour

s’imposer dans les cinquante derniers mètres. Rabah de Carrère et Nirwan

conservaient une méritante troisième et quatrième place derrière Vire Volte,

faisant afficher un quarté 100% “FR”.

Par ailleurs, l’entraîneur libanais Saifaldin Deeb signe un

deuxième succès dans cette épreuve, après celui de Dynamite AE (Bibi de

Carrère) en 2008.

Martial Boisseul, représentant des intérêts de Cheikh

Mansoor Bin Zayed Al Nahyan, a apprécié cette victoire un peu inattendue : «

Jarnin fait un peu une survaleur par rapport à ses performances françaises. Il

a surtout apprécié la distance de 2.200 mètres car c’est un sujet de tenue et

cela a fait la différence. N’oubliez pas que tous ses succès ont été obtenus

sur plus de 2.000 mètres, le dernier à Dax l’année dernière dans le Prix

Danbik. Il s’est très bien acclimaté à son nouvel environnement dans le Golfe

et fait donc une excellente performance dans ce qui était une course de

rentrée. C’est un cheval neuf et le fait de ne pas porter les œillères ce

coup-ci a peut-être joué aussi. En ce qui concerne Shadiyda et Lahib, le jumelé

qu’on attendait, le premier n’a pas apprécié le terrain assoupli [il a plu sur

Abu Dhabi, ndlr] et le second déçoit sur une distance peut-être trop longue

pour lui. »

 

Jarnin s’est très bien acclimaté à son nouvel environnement

dans le Golfe et fait donc une excellente performance dans ce qui était une

course de rentrée.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.