Sky crusader, avec “la riviera” en toile de fond

Autres informations / 01.02.2010

Sky crusader, avec “la riviera” en toile de fond

CAGNES-SUR-MER, Lundi

Prix de Toulouse

 « Sky Crusader

(Mujahid) est un vrai cheval de course, qui connaît quelques petites

souffrances. La piste en sable l’aide beaucoup. Désormais, il n’a plus trop le

choix et devrait courir la Listed de Cagnes-sur-Mer sur 2.000m. » Suite au

succès de son protégé dans le Prix Lyphard (L), Markus Nigge avait défini

d’emblée le deuxième objectif hivernal de Sky Crusader : le Grand Prix de la

Riviera Côte d’Azur (L) sur la polytrack de Cagnes-sur-Mer. Quoi de plus

logique pour celui que l’on surnomme le “roi du sable”. Sur ce type de surface,

il compte huit victoires et ne devrait pas décevoir ce lundi, même en portant

le top-weight de 61,5 kilos. D’autant qu’il n’a jamais été aussi bon qu’en

2010, lui qui a commencé sa carrière française dans les épreuves “à réclamer”,

après avoir débuté en Angleterre dans les handicaps.

 

Pallodio à la recherche de son meilleur niveau

Seul vainqueur de Groupe du lot (Coupe de MaisonsLaffitte,

Gr3, 2008), Pallodio (Medecis) avait été vendu juste après à la vente de

l’”Arc” au Cheikh Hamdan Al Maktoum pour 400.000€. Envoyé chez Doug Watson pour

le Carnival de Dubaï, il n’a pas convaincu dans les Émirats et son propriétaire

a préféré le renvoyer en France chez son précédent entraîneur, John Hammond.

Mais comme beaucoup de chevaux ayant voyagé dans l’hémisphère Sud, il tarde à

retrouver son meilleur niveau. Deuxième d’une épreuve qu’il semblait devoir

dominer au vu des conditions de courses, Pallodio doit avant tout nous

rassurer, surtout face à ces adversaires.

 

Serious Impact, la révélation du meeting deauvillais Avec

deux succès acquis de plaisante manière sur le sable deauvillais, Serious

Impact (Empire Maker) fait partie des révélations de ce meeting. Son

entraîneur, Fabrice Vermeulen, connaît une bonne réussite avec les imports

d’Angleterre, à l’image de Serious Impact, élevé par Juddmonte Farms et

entraîné jusqu’à l’été dernier par John Gosden. C’est le moment pour le cheval

de l’Écurie Winning de prouver qu’il peut monter de catégorie sur le sable.

 

Villa Molitor, un an après

Lors du meeting cagnois 2008/209, Villa Molitor (Muhtathir)

s’était révélée en remportant les Prix Policeman (L) – devant Cirrus des Aigles

(Even Top) – et Renoir (A). Elle a ensuite enchaîné directement sur la saison

parisienne en s’aventurant dans les courses préparatoires au Prix de Diane

(Gr1). Troisième du Prix Pénélope (Gr3), elle possède de la classe mais sa

façon de courir à l’avant l’a sans doute usée et elle se révèle désormais

intermittente.

 

Aegean

Warning, cinq ans après Billy Allen

En 2005, Fabrice Chappet avait enlevé le Grand Prix de la

Riviera Côte d’Azur avec un cheval venu de Serbie : Billy Allen (Night Shift),

lequel allait enlever le Challenge AllWeather, disputé sur les P.S.F.

européennes. Cette année, il a reçu un autre serbe, Aegean Warning (Reset), qui

a commencé sa carrière en Angleterre, à l’instar de Billy Allen. Placé sous la

responsabilité de Kevin Ryan, il avait notamment fini cinquième de Lahaleeb

(Redback), lauréate des EP Taylor Stakes (Gr1) à Woodbine en 2009. Dans ce lot,

Aegean Warning sera donc intéressant à suivre.