Sound of summer signe un deuxième succès

Autres informations / 26.02.2010

Sound of summer signe un deuxième succès

MARSEILLE-BORÉLY, Jeudi

Sound of Summer (Fusaichi Pegasus) a toujours été estimée

par son entourage et ses engagements dans les Prix Saint-Alary (Gr1) et de

Diane (Gr1) sont là pour le rappeler. Ses débuts manqués dans le Prix des

Marettes (F), l’été dernier à Deauville, étaient dus à des problèmes de santé

et, depuis son retour à la compétition, elle effectue un parcours sans faute.

La fille de Moon Queen (Sadler’s Wells) a d’abord perdu son statut de maiden

sur le sable cagnois mi-janvier et, à l’occasion de ce Prix de Valdonne, elle

remporte sa première victoire sur le turf. La pouliche de JeanClaude Rouget

avait fait le vide, à tel point qu’elle n’était opposée qu’à quatre

adversaires. Si elle s’est imposée facilement, elle a toutefois fait preuve de

caractère, avec un port de tête assez haut et en se montrant brillante en début

de parcours. « Elle est très regardante, c’est pourquoi elle a un port de tête

assez haut » expliquait son mentor lors de son succès sur l’hippodrome de la

Côte d’Azur. Sound of Summer n’en est pas encore au point de justifier ses engagements

classiques mais grimpe les marches une à une, s’offrant une “F” puis une “D”.

La prochaine n’est pas encore définie mais l’ascension est bien réelle.

Derrière la lauréate, Kilea (Della Francesca) a fait preuve de courage et

conclut bonne deuxième après avoir longtemps imprimé le rythme de l’épreuve.

Attentiste, Higher Ground (Agnes Kamikaze) s’est dérobé sur sa droite en

sortant du dernier virage et a conclu honorablement à la troisième place,

esseulé à l’extérieur.

La fille de Moon Queen

Sound of Summer a été élevée par son propriétaire, Joseph

Allen. Sa famille maternelle est bien connue de son entraîneur Jean-Claude

Rouget, qui a eu l’occasion d’entraîner sa mère, Moon Queen (Sadler’s Wells).

Cette dernière défendait en début de carrière la casaque de Michael Tabor,

avant de passer sous les couleurs “Allen”. Elle a remporté le Prix de Royallieu

(Gr2) en 2001. Au haras, elle a donné le bon Brooklyn Boy (Gone West), lauréat

en 2006 du Prix de Crèvecœur (F) et qui a ensuite tenté sa chance à 3ans dans

le Prix du Jockey Club (Gr1), y concluant neuvième. Sa deuxième mère, Infamy

(Shirley Heights), a remporté les Rothman’s International Stakes (Gr1) au

Canada et a pris la deuxième place des Sun Chariot Stakes (Gr2) à Newmarket

sous la férule de Luca Cumani.