Une “d” très ouverte

Autres informations / 06.02.2010

Une “d” très ouverte

 

Prix du Haut de Cagnes (D)

Remporté  l’an  dernier 

par  Antarige (Fasliyev), le Prix

du Haut de Cagnes (D) 2010 est très ouvert. En s’attardant sur les origines des

partants, la candidature de Red Love (Gone West) prend un peu plus de rondeurs

que les autres. En effet, la pensionnaire de Jean-Claude Rouget pos sède des

origines américaines et, l’épreuve se disputant sur la piste en polytrack, il

est logique d’attendre un bon comportement de sa part. Ses premier et deuxième

pères de mères sont A.P. Indy et Storm Cat, ce qui donne beaucoup de relief à

son pedigree.

Entraînée par François Rohaut, Evading Tempete (Dubai

Destination) possède également du sang américain car son père de mère n’est

autre que Gone West. Son

unique tentative sur la polytrack de Cagnes-sur-Mer –

neuvième sur onze – est trop mauvaise pour être exacte et, si son entraîneur

insiste à ce niveau, c’est qu’il attend certainement beaucoup mieux de sa

pensionnaire.

Danirrah (Bahri) a couru une fois sur une P.S.F. C’était à

Deauville et il s’était envolé dans le Prix de la Beauvoisinière (F), en

s’imposant par six longueurs. Depuis, ce hongre est passé des boxes de Yan

Durepaire à ceux de Frédéric Rossi et porte désormais la casaque de Jean-Claude

Séroul. On attend une confirmation de ce facile succès, même si ce jour-là, son

jockey Maxime Guyon, expliquait : « Je suis un peu étonné de la façon dont il

gagne. Son entraîneur était confiant mais c’est un cheval un peu difficile, car

il est très allant et n’a pas une bonne bouche. »

 

On reverra également avec intérêt les deux pensionnaires de

Jean-Marc Capitte, Country Love (Country Reel) et Musikverein (My Risk). La

première vient de briser la glace après cinq tentatives honnêtes et tente

logiquement de monter de catégorie, tandis que le second n’a plus été revu

depuis sa victoire du 29 avril à Marseille, où il domi nait Kelty in Love

(Keltos), lauréate par la suite du Prix des Rêves d’Or (L).

Enfin, on ne peut passer sous silence Constant Lover (King’s

Best), qui appartient à une très belle famille de vitesse – celle de Zipping

(Zafonic) – et s’est imposé de peu à Deauville le 4 janvier sur la même

distance. Ainsi qu’Heaven King (Kingsalsa) qui est la plus forte valeur du lot

(42) et a fait ses preuves à ce niveau en région pari sienne.