Quatre pouliches de qualité

Autres informations / 12.03.2010

Quatre pouliches de qualité

 

DEAUVILLE, Vendredi

Prix de la Mayenne (B)

QUATRE POULICHES DE

QUALITÉ

À première vue, le Prix de la Mayenne (B) ne paraît pas très

enthousiasmant. Seulement, quatre pouliches de 3ans s’y sont engagées. De quoi

craindre une “fausse” course. Pourtant, la qualité de ses quatre protagonistes

est indéniable et cette course “B” a tout d’une bonne épreuve. Les quatre pou liches

sont ambitieuses et restent toutes sur un succès. Gold Harvest (Kaldounévées),

la protégée d’Yves de Nicolay, est invaincue en deux tentatives sur la piste

synthétique deauvillaise, triomphant à chaque fois avec la manière. Souvent brillante,

elle devrait rapidement être vue aux avant-postes, enlevant les craintes d’une

course tactique. L’élève de la famille Devin a débuté victorieusement début

décembre, puis a doublé la mise à la fin de ce même mois. Elle est très estimée

et ses engagements dans la Poule d’Essai des Pouliches et le Prix de Diane

(Grs1) sont là pour le rappeler. Pas revue depuis la fin de l’année 2009, elle

va faire une rentrée attendue et affrontera des pouliches qui ont déjà gagné en

2010. C’est le cas de Tripone (Vespone), qui vient d’ouvrir son palmarès le 17

février à Toulouse. Elle y dominait Pleasures (Mizzen Mast), qui a ensuite

répété sa performance.

 

La forme cagnoise de Lunacat

Pensionnaire de François Rohaut, Lunacat (One Cool Cat) est

en grande forme : elle a apprécié la piste synthétique cagnoise sur laquelle

elle est invaincue, restant sur deux succès faciles et séduisants. Un temps

annoncée dans le Prix Ronde de Nuit (L) le 18 mars, l’élégante pouliche – issue

du tissu généalogique de Linamix (Mendez) – est assez froide et devrait

attendre le dernier moment pour porter son attaque. Elle porte les couleurs de

Michel Perret qui est aussi associé avec Valérie Dissaux sur sa représentante,

Just Maybe (Coroner). Cette dernière est la plus expérimentée des quatre

participantes, pour avoir déjà couru à quatorze reprises à 2ans. Son expérience

est sans aucun doute un atout mais elle n’a plus été revue en com pétition

depuis son succès du 30 décembre sur le sable deauvillais.