Roi du val, en deux fois

Autres informations / 08.03.2010

Roi du val, en deux fois

Prix Quomodo

ROI DU VAL, EN DEUX

FOIS

Depuis la fin de l’automne, Roi du Val (Astarabad) a pris

une nouvelle dimension. Excellent en steeple, il avait survolé cet hiver le

Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), à Cagnes-sur-Mer. Cheval au très gros

potentiel, il devrait, à terme, rejoindre le très haut niveau. Dimanche, il

faisait son retour à Auteuil. En haies, mais Jean-Paul Gallorini, son mentor, a

expliqué : « Je pensais qu’il serait appelé à courir au Japon. Alors je l’ai

mis en haies pour lui redonner un peu de vitesse. Finalement, il ne va pas au

Japon, mais je n’ai pas changé son programme et l’ai quand même couru ici. »

 

Son programme devrait maintenant le voir rejoindre la voie

du steeple, même s’il a gagné facilement ce dimanche. Plus facilement que ne

l’indique l’écart avec Nono des Ongrais (Goldneyev), très courageux comme à son

habitude et qui rendait du poids au gagnant. Roi du Val a tracé un parcours peu

commun, qui l’a vu placer une accélération, reprendre, puis accélérer de

nouveau. Ce que raconte très bien Jean-Paul Gallorini : « C’est un cheval de

steeple, alors il va revenir en steeple. J’ai douté un peu quand, en face,

Nathalie [Desoutter, son jockey, qui découvrait d’ailleurs Roi du Val, ndlr] l’a

rapproché d’un coup et très facilement avant de le reprendre. Il est alors

repassé avantdernier. Mais elle m’a expliqué ensuite qu’elle n’a jamais été

inquiète du parcours. »

Troisième, Chope Royale (Sin Kiang), retrouvait également

Auteuil. Sauf que lui n’y avait plus mis les sabots depuis sa victoire du 16

novembre 2008 dans le Prix Général Donnio (L). Cette reprise de contact est

très bonne, car, jusqu’au saut de la dernière haie, Chope Royale était encore

“dans le coup”.