Rue de la victoire franchit les paliers

Autres informations / 12.03.2010

Rue de la victoire franchit les paliers

DEAUVILLE, Jeudi – Prix de Fécamp (D)

RUE DE LA VICTOIRE

FRANCHIT LES PALIERS

Après avoir ouvert son palmarès dans le Prix des Calanques,

une course F à Cagnes-sur-Mer, Rue de la Victoire (Exceed and Excel) est montée

de catégorie faci lement en gagnant le Prix de Fécamp (D) avec une marge de

progression plus importante. Après avoir évolué derrière les animatrices, Rue

de la Victoire a été équilibrée pro gressivement par Christophe Soumillon, qui lui

a laissé le temps de trouver son action. Dans les deux cents derniers mètres,

elle a pris le meilleur avec assurance, sans être cravachée une seule fois. La

protégée de Jean-Claude Rouget a donc prouvé qu’elle avait encore progressé. «

Je suis satisfait de sa performance, a confié Jean-Claude Rouget. Elle était

plutôt froide aujourd’hui mais j’avais peur qu’elle se montre brillante,

d’autant qu’avant le coup, les 1.300m semblaient être son maximum. Là, au vu de

ce succès, je pense qu’elle peut être rallongée à 1.400m, ce qui sera

intéressant. » Le programme sur cette distance est en effet riche de quelques

épreuves attractives, notamment à Longchamp, où Rue de la Victoire pourrait poursuivre

sa progression.

 

 

RUE DE LA VICTOIRE…

Les pouliches meilleures que les poulains

Des deux épreuves “D” disputées à Deauville ce jeudi, c’est

ce Prix de Fécamp qui est de meilleur niveau. De fait, Rue de la Victoire a

nettement devancé Yosolito (Keltos) à Cagnes. Or le protégé de Luis

Urbano-Grajales avait devancé le vainqueur du pendant du Prix de Fécamp pour

les poulains, Kamarimou (Johannesburg). Yosolito est donc un témoin intéressant

pour étalonner les valeurs de ces deux courses à conditions.

 

La sœur de Rue La Fayette

Rue de la Victoire a été élevée par le Team Hogdala (famille

Sundström), tout comme Le Havre (Noverre), qui était également entraîné par

Jean-Claude Rouget. Rue de la Victoire est une fille de Rue Pigalle (Bluebird),

qui n’a pris qu’une place à 3ans, mais a produit Rue La Fayette (Flying Spur),

championne à 2, 3 et 4ans en Suède, et gagnante de Listed. La deuxième mère de

Rue de la Victoire, Flying Diva (Chief Singer), a produit pour sa part Black

Amber (College Chapel), qui a gagné à 2ans le Prix Robert Papin (Gr2).

 

 

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.