Skins game s’offre gris de gris

Autres informations / 14.03.2010

Skins game s’offre gris de gris

RÉSULTATS

SAINT-CLOUD, Samedi

Prix Altipan (L)

SKINS GAME S’OFFRE

GRIS DE GRIS

L’impression visuelle est saisissante. Skins Game (Diktat)

est allé très vite pour venir à bout du champion de Saint-Cloud Gris de Gris

(Slickly). « Il est certainement en avance sur les autres, explique Jean-Claude

Rouget, l’hiver était moins rude chez nous et il a pu travailler

convenablement. » Pourtant, Gris de Gris semblait s’en aller vers un facile

succès lorsqu’à mi-ligne droite finale il comptait plusieurs longueurs d’avance

sur ses poursuivants. Mais, c’était sans compter la remarquable fin de course

de Skins Game qui a impressionné son nouveau jockey Christophe Soumillon. Sa

ligne droite finale rappelle celle qu’il avait tracée fin août à Deauville. Le

protégé de Jean-Claude Rouget avait placé un coup de rein dévastateur qui avait

cloué sur place ses adversaires. Cette fois-ci il l’a reproduit dans une Listed

et s’offre enfin le caractère gras tant désiré et mérité, qu’il avait manqué de

peu à la fin de l’année dernière sur ce même hippodrome, au terme d’un

formidable rush final. Dorénavant, le représentant de la Marquise de Moratalla

devrait suivre la filière Prix Edmond Blanc (Gr3) et Prix du Muguet (Gr2). Son

entourage va peut-être commencer la danse de la pluie car Skins Game est

meilleur de plusieurs livres dans les terrains défoncés.

Pourtant, à l’entrée de la ligne droite, rien n’était fait

pour Skins Game qui était alors en dernière position du peloton de cinq unités.

Dans la ligne droite finale, Skins Game s’est décalé à 400m du but et a placé

une remarquable accélération pour revenir chercher Gris de Gris, qui avait déjà

fait un écart sur ses poursuivants. CVhristophe Soumillon a fait preuve d’un

remarquable sang-froid et a su donner une chance à son partenaire. A l’entrée

de la ligne droite, là où d’autres seraient allés en dehors, lui a choisi de

rester le long du “rail”. Polarix a pris la troisième place à distance des deux

premiers, pour une arrivée logique. Les chevaux

étrangers Trajano (Elusive Quality) et Rolling Home (Dashing

Blade) n’ont pas pu jouer le moindre rôle dans cette Listed.

 

Gris de Gris battu par l’hiver

Alain de Royer-Dupré est apparu un peu déçu après le passage

du poteau. Pourtant Gris de Gris n’a rien à se reprocher. Il a eu un bon

parcours, a fait longtemps illusion pour la victoire et son jockey est resté

très sage sur son dos, n’usant que de ses bras aux abords du poteau. Pour sa

septième tentative à Saint-Cloud, Gris de Gris se classe une nouvelle fois deuxième,

ce qui est toute proportion gardée, sa plus mauvaise performance sur

l’hippodrome du Val d’Or. « Il a bien couru, nous raconte Alain de Royer-Dupré,

il n’y a rien à lui reprocher. Il a seulement souffert de la rudesse de l’hiver

à Chantilly et est aussi battu par le poid [il rendait trois kilos au lauréat,

ndlr]s. Concernant son programme, il n’y a encore aucune certitude sur sa

candidature dans le Prix Edmond Blanc. »

 

Skins Game, un frère d’Epatha

Élevé par les époux Davis, Skins Game est un fils de

Mouriyana (Akarad), une “Aga Khan” ayant débuté victorieusement à 2ans dans une

“B”, sans confirmer à 3ans. Moins décevante au haras, elle a produit Epatha

(Highest Honor), qui défendait, comme Skins Game, la casaque de la marquise de

Moratalla et était également entraînée par Jean-Claude Rouget. Elle a remporté

sa Listed à Toulouse, .le Prix Occitanie (L)