Special duty a travaillé ce mardi matin

Autres informations / 24.03.2010

Special duty a travaillé ce mardi matin

 

SPECIAL DUTY A

TRAVAILLÉ CE MARDI MATIN

Candidate  et  même  favorite  des  prochaines

1.1  Guinées anglaises (Gr1), Special Duty

(Hennessy), la brillante lauréate des Cheveley Park Stakes (Gr1) 2009, a

effectué son premier travail de l’année ce mardi matin sur la piste Polytrack

du site d’entraînement cantilien. « La pouliche est très bien. Sa préparation

se déroule comme je le souhaitais et si tout se passe bien, elle disputera donc

le Prix Imprudence (Gr3, le 8 avril) », nous a déclaré Criquette Head-Maarek,

son entraîneur. Special Duty a travaillé avec deux autres chevaux sur 1.600m et

mardi prochain, elle s’exprimera sur la ligne droite de la piste en gazon de

Chantilly.

 

14% des gagnantes des “Cheveley” ont remporté les Guinées

Depuis 1980, elles sont quatre à avoir réalisé le

doublé

Cheveley Park Stakes/1.000 Guinées. Sur vingt-huit ans, donc jusqu’en

2008, cette statistique équivaut à 14,28%.

 2008/2009 : Natagora

-           1992/1993 :

Sayyedati

-           1987/1988 :

Ravinella

 1982/1983 : Ma Biche

Parmi ses quatre pouliches, trois étaient entraînées en

France. La dernière en date, Natagora (Divine Light), représentait

l’entraînement de Pascal Bary alors que dans les années 1980, Ravinella (Mr.

Prospector) et Ma Biche (Key to the Kingdom) avait réalisé le doublé pour

Criquette Head-Maarek. L’entraîneur cantilien a également gagné la belle

épreuve pour les 2ans avec Pas de Réponse (Danzig) qui avait couru les Guinées

l’année suivante et avait   terminé 

 quatrième.   Avec   ses   pouliches 

 des

«Cheveley», Criquette a toujours tenté sa chance dans les

«Guinées» et avec une belle réussite, constituant à chaque

fois même un véritable exploit. Face aux Anglais, l’opposi tion est rude et le

parcours de Newmarket très particulier.

 

La grande favorite des bookmakers

À moins de six semaines des 1.000 Guinées (Gr1), Special

Duty tient la position de très grande favorite chez les

«books». Selon les opérateurs, sa cote varie entre 5/2 et

3/1. Le betting décroche nettement ensuite et la rivale la plus proche de

Special Duty au niveau des cotes est propo sée, au minimum, à 12/1. C’est dire

la grande confiance qui entoure la participation de la pouliche française, car

les bookmakers ont toujours tendance à préférer les candida tures locales pour

leurs grandes épreuves.