Spiv ouvre son palmarès à son retour d’angleterre

Autres informations / 05.03.2010

Spiv ouvre son palmarès à son retour d’angleterre

 

FONTAINEBLEAU, Jeudi

Prix des Héronnières

SPIV OUVRE SON

PALMARÈS À SON RETOUR D’ANGLETERRE

Dans cette course à condition pour chevaux de 4ans n’ayant

pas couru trois fois en obstacle, c’est Spiv (Bedawin) qui s’en est le mieux

sorti. Le protégé de François Doumen a longtemps animé les débats avant de se

faire relayer dans le dernier virage, moment opportun pour souffler avant

l’ultime effort.

Le représentant de la famille Doumen s’exprimait pour la

troisième fois en obstacle. Il a fait ses débuts dans une course à réclamer à

Auteuil, où il prenait la sixième place, puis a fait une rentrée fin janvier à

Ascot, concluant à la dernière place. François Doumen présentait aussi Saint

Peray (Fragrant Mix) qui s’est classé quatrième après avoir longtemps épaulé

son compagnon de box durant le parcours. Al Bucq (Goldneyev) a fait de bons

débuts le 18 février à Angers et a failli ouvrir son palmarès dès sa dernière

sortie. Après avoir relayé Spiv dans le tournant final, le pensionnaire de

Patrick Chevillard a fait une petite faute à la dernière haie qui a condamné

ses chances de succès. Sacha des Ongrais (Louveteau) retrouvait Al Bucq qui

l’avait déjà devancé à Angers mais n’a pas réussi à inverser la tendance. Il a

toutefois pris une encourageante troisième place.

 

Le frère de la bonne Ma’am

Spiv a été élevé par le Haras d’Écouves, le domaine

d’élevage de la famille Doumen. Sa mère, French Kiss IV (Art Français), a donné

sept produits. Spiv est le cinquième de la lignée et le premier mâle. Auparavant,

sa mère avait donné quatre pouliches dont Ma’am (Garde Royale), qui a montré

d’importants moyens sur les obstacles. Elle s’est imposée dès sa deuxième

sortie sur les haies d’Auteuil, à l’occasion du Prix Samaritain en début

d’année de 4ans. Depuis, elle est devenue la mère de Spunk (Laveron) qui est

l’un des meilleurs poulains de 3ans sur les balais. Deuxième du Prix Émilius

lors de ses débuts en obstacle l’automne dernier, il s’est ensuite

immédiatement orienté dans le Prix Cambacérès (Gr1), où il a conclu à une

honorable sixième place.