War czar, en poulain appliqué

Autres informations / 24.03.2010

War czar, en poulain appliqué

 

RÉSULTATS

FONTAINEBLEAU, Mardi

Prix du Bois de Valence (F)

WAR CZAR, EN POULAIN

APPLIQUÉ

De belles origines étaient au départ du Prix du Bois de

Valence (F) et c’est l’une d’entre elles, War Czar (Pulpit) qui s’est imposée.

Bien posé sous la main de Christophe Soumillon, ce pensionnaire de Jean-Claude

Rouget est venu sur la ligne de tête au bout de la ligne d’en face. Rapidement,

au début de la ligne droite, il était clair qu’il faisait partie des prétendants

à la victoire. Et, à cent cinquante du poteau, lorsque son jockey l’a solli cité

par deux fois, War Czar s’est faci lement détaché des deux rivaux qui restaient

accrochés à lui.

Le  représentant  de  la  casaque 

de Joseph Allen apparaît comme sérieux et appliqué. Il n’a jamais tiré

et, après la course, Christophe Soumillon disait : « C’est un poulain que

j’avais travaillé le matin et qui me semblait très sérieux. Je n’ai pas voulu

le mettre dans le rouge, mais quand j’ai vu que l’on n’allait pas très vite, je

l’ai rapproché en progression. Dans le tournant, il s’est mis sur sa mauvaise

jambe, alors je l’ai remis sur la bonne pour entrer dans la ligne droite. Ensuite,

quand je lui ai mis deux «claques», il est très bien reparti. » War Czar n’est

engagé dans aucune course de Groupe du printemps et on attend avec impatience

de le revoir en compétition pour mieux juger sa valeur.

 

Quelques belles impressions sans cravache

Deuxième, Chasing Halos (Elusive Quality) a laissé éga lement

une bonne impression. Venu à la hauteur de War Czar à mi-ligne droite, il n’a

pu suivre le pensionnaire de Jean-Claude Rouget lors de sa nouvelle

accélération et Maxime Guyon l’a fait travailler aux bras pour finir. Mais

Chasing Halos est un cheval assez imposant, qui devrait progresser au fil de

ses courses. Toutefois, on rappellera qu’il avait remporté facilement il y a

une semaine une course AFASEC sur l’hippodrome de Saint-Cloud. Quatrième,

Iokastos (Medicean) est ce que l’on pourrait appeler la «note» de la course.

Encore dernier à l’entrée de la ligne droite, il a très bien travaillé, sans

qu’Anthony Crastus ne lui donne un coup de cravache. Carlos Laffon Paris, son

entraîneur, pensait avant le coup que son pou lain n’était pas encore

totalement compétitif pour cette première sortie. D’ailleurs, il expliquait : «

C’est un cheval qui n’avait pas travaillé à 2ans et qui n’avait pas fait grand chose

non plus cette année. Aujourd’hui, il avait un mau vais numéro à la corde et je

voulais surtout qu’il travaille pour l’avenir, ce que son jockey a parfaitement

fait. » Pour sa prochaine sortie, Iokastos devrait donc afficher des pro grès,

lui qui est bien né puisque fils de la prolifique Loxandra (Last Tycoon).

 

Une famille américaine bien connue en France    Bien que d’une famille américaine, War Czar

possède un pedigree que l’on connaît bien en France. En effet, son grand frère,

Naval Officer (Tale of the Cat) avait été élu ???JDG Rising Star ??suite à sa

victoire en débutant

dans le Prix de Tancarville (F). Il avait confirmé ensuite

en remportant en fin d’année le Prix de Condé (Gr3). C’était en 2008 et, en

2009, Naval Officer a quitté la France. La mère de ces deux chevaux, Wandering

Star (Red Ransom) a pour sa part couru en Angleterre, puis aux États-Unis, où

elle a gagné un Gr2. Wandering Star est également la mère de Wonder Woman

(Storm Cat), qui est la génitrice de War Officer (Grand Slam). War Officer, qui

dépendait de l’entraînement de Jean-Claude Rouget et portait également la

casaque de Joseph Allen, a remporté en 2008 les Prix Montenica et Sigy

(Listeds). Enfin, Wandering Star, achetée 35.000 Guinées yearling à

Tattersalls, a eu en 2008 un mâle par War Front et a une pouliche yearling par

Johannesburg.

 

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.