Katenko succède à rock noir et gagne son étoile

Autres informations / 18.04.2010

Katenko succède à rock noir et gagne son étoile

Un an après le jumelé des deux ??JDG Jumping Star ? Rock

Noir (Mansonnien) et Rendons Grâce (Video Rock) dans le Prix Virelan, c’est une

autre étoile qui leur a succédé : Katenko (Laveron). Un poulain qui ne devrait

pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, il descend de la meilleure famille

d’obstacle en France, celle de Katko (Carmarthen) et Kotkijet (Cadoudal). Il

possède un bilan de deux victoires et une deuxième place sur les haies

d’Auteuil et, enfin, il s’est imposé de quatre longueurs, repartant facilement

pour finir alors qu’il semblait dominé. Il mérite donc la ??JDG Jumping Star

??que nous lui attribuons. « Il s’affirme de plus en plus, nous a expliqué son

entraîneur, Jehan Bertran de Balanda. C’est un bon poulain mais il va falloir

être raisonnable avec lui maintenant car c’est un cheval très lourd. Il ne va

pas aller au pré mais on va prendre notre temps en pensant à l’avenir. Nous

allons certainement le mettre sur le steeple-chase. Aujourd’hui, il accélère

bien pour finir. » La patience est une vertu qu’il faut savoir cultiver. Elle a

déjà réussi à Mail de Bièvre (Cadoudal), brillant lauréat du Prix Murat (Gr2).

Elle devrait être profitable à Katenko, d’autant plus qu’il « est encore très

bébé dans sa façon de courir, a avoué Christophe Pieux, son jockey, au micro du

cheval émetteur. Il le fait sur sa classe, car il est complètement immature.

Aujourd’hui, la piste a séché et le rythme a été sélectif, c’est pourquoi j’ai

temporisé. » Le cavalier a en effet laissé Surfing (Califet) se dépenser à

l’avant et emmené le peloton à une vitesse excessive. Pour finir, le

pensionnaire de Guy Cherel, très attendu, a dû être arrêté. Contrairement à ses

précédentes sorties, Katenko a donc patienté, ce qui constitue une bonne leçon

pour l’avenir où il pourrait s’affirmer parmi l’élite des 4ans sur le

steeple-chase à l’automne. Pour cette première sortie sous les couleurs de

Gérard Augustin-Normand, il a prouvé qu’il avait une marge de progression pour

viser plus haut à l’avenir.

 

Aerial, avant les gros obstacles

Aerial (Turgeon) a répété sa valeur en prenant une bonne

troisième place. Son entraîneur, Dominique Bressou était ravi et nous disait :

« Nous nous attendions à ce qu’il coure bien. J’aurais été déçu de ne pas être

dans les quatre premiers, même si c’était difficile d’y croire pour la victoire

car il y avait de bons chevaux au départ. Il devrait maintenant courir en

steeple. »         

 

Katenko, de la famille de Katko et Kotkijet

Élevé au Haras des Coudraies, Katenko provient donc de la

famille de Katko et Kotkijet qui totalisent à eux deux cinq Grands

Steeple-Chases de Paris (Gr1). Sa mère, Katiana (Villez), n’a pas couru. Ses

quatre produits qui sont en âge de courir ont tous remporté leur course. Kakira

(Cadoudal), deuxième mère de Katenko, a donné plusieurs bons sauteurs comme

Kotkita (Subotica), lauréate du Prix Cambacérès (Gr1) et troisième du Prix

Renaud du Vivier (Gr1), Kitka (Épervier Bleu), qui a gagné pour ses débuts sur

les haies avant de se placer dans deux courses principales sur les balais,

Kotky Bleu (Pistolet Bleu), vainqueur du Prix Piomarès, et Kotkido (Subotica),

double gagnant à Auteuil et troisième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2).

 

Communiqué de France Galop

Le jockey Cyrille GOMBEAU s’étant accidenté, les

Commissaires ont autorisé son remplacement sur le hongre SURFING (AQ) par le

jockey Bertrand THELIER Les Commissaires ont demandé des explications au jockey

Bertrand THELIER sur le comportement de son cheval SURFING à la sortie du

dernier tournant qui a régressé subitement. L’intéressé a déclaré que son

cheval a été trop allant durant le parcours et que manifestement à la sortie du

dernier tournant, il n’avait plus de ressources suffisantes pour soutenir son

effort et participer activement à l’arrivée. Les Commissaires ont enregistré

ces explications.