La recompense de scoubidou de carrère

Autres informations / 24.04.2010

La recompense de scoubidou de carrère

TOULOUSE, Vendredi

Prix Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan (CarthageHannibal)

(Gr2 PA)

Cheval d'une grande régularité, Scoubidou de

carrère (Djouras Tu) a connu son jour de gloire vendredi

soir lors de l'épreuve d'ouverture du Festival mondial du Cheikh Mansoor bin

Zayed Al Nahyan pour chevaux arabes. En devançant le chevronné Periander HOl

(Marwan) et al ryma (Akbar), il offre à son propriétaire et entraîneur, Guy

Dell'Ova, le plus beau des cadeaux : « Cela nous a fait plaisir, c'est un bon

cheval, vous savez ! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai pas voulu

le laisser partir à la vente Arqana de chevaux arabes à Saint-Cloud l'année

dernière. Tout le monde m'a dit que j'étais "un vieux fou" mais je

savais que c'était l'un des meilleurs que j'avais. Il a toujours été régulier.

Sa seule contre-performance a été dans le Qatar Breeders' Challenge à

Saint-Cloud pour poulains de 3ans où on l'avait trop sorti de son boxe durant

les ventes aux enchères et le cheval en a eu

marre. Il est issu d'une jument maison, Minou de Carrère

(Guytou de Carrère) dont j'ai fait cadeau à mon petit-fils le jour de son

premier anniversaire. Je n'ai que sept chevaux à l'entraînement, en fait quatre

maintenant car j'en ai vendu trois la semaine dernière à des intérêts

algériens. Je ne connais pas encore la suite de son programme. Il devrait

recourir d'ici trois semaines, un mois. »

Cette première épreuve du Festival porte le nom de Cheikh

Zayed bin Sultan Al Nahyan, le père de Cheikh Mansour et de l'actuel dirigeant

d'Abu Dhabi, Cheikh Khalifa. Un peu plus tôt dans la journée, une conférence de

presse a eu lieu où étaient présents M. Desgrange, Président de l'hippodrome de

Toulouse, Jean-Pierre de Gasté, président de l'AFAC, M. Abdullah Al Qusairi,

Directeur de communication de l'ADACH (Abu Dhabi authority for culture and

heritage), M.Stephan Bowey de la société Invest AD et la directrice du

Festival, Mme Lara Sawaya. Cette dernière déclarait :

« Nous sommes très honorés de célébrer l'ouverture de ce

Festival à Toulouse et d'inaugurer aujourd'hui le lancement du site internet du

Festival, www.sheikhmansoorfestival.com , en présence de notre Ambassadeur en

France, Son Excellence Monsieur Mohammed Meer Abdalla Al Raeesi. »

Jean-Pierre de Gasté, en tant que président de l'AFAC – Association

française du cheval arabe de course – et du Pattern race committee pour les

courses de chevaux arabes, tenait à nous préciser également : « Je suis

particulièrement heureux du retour d'Abu Dhabi à Toulouse pour le lancement du

Festival du Cheikh Mansour bin

Zayed Al Nahyan. J'avais négocié avec eux un premier

sponsoring en 1994 sur une épreuve qui se déroulait justement à Toulouse. C'est

un retour aux sources du soutien de l'Émirat d'Abu Dhabi dans les courses de

chevaux arabes, un soutien qui a toujours répondu présent depuis cette

année-là, que ce soit à Chantilly ou Deauville. C'est un sponsoring de plus

pour les courses françaises et une grande satisfaction qu'elles attirent autant

les sponsors, spécialement ceux du Moyen-Orient. L'autre note positive est le

système de points mis en place sur une série de trois courses (Toulouse,

Duindigt et Varsovie). Cela permet une continuité dans le sponsoring et de

faire un lien entre différents pays à travers ces courses de Groupe. Enfin,

c'est un cheval français appartenant et entraîné par un professionnel

tricolore, qui a gagné la première épreuve de la série. L'élevage français se

met encore à l'honneur et j'espère que les chevaux qui ont participé au Prix

CarthageHannibal viendront disputer les autres courses de la série. Cette

dernière devrait d'ailleurs voir le nombre de ses courses augmentées ainsi que

la taille de ses allocations. Nous allons y travailler avec la directrice du

Festival, Mme Lara Sawaya, qui, grâce à son dynamisme, nous permet de renforcer

l'importance au niveau international de la race du cheval arabe de course. »