Le coeur de vitray et l’ombre de questarabad

Autres informations / 03.04.2010

Le coeur de vitray et l’ombre de questarabad

AUTEUIL, Samedi Prix Hypothèse (Gr3)

Tous les regards étaient tournés vers la ??JDG Jumping Star

??Questarabad (Astarabad) au départ du Prix Hypothèse (Gr3). Pour sa rentrée,

le pensionnaire de Marcel Rolland nous avait enthousiasmés dans le Prix Juigné

(Gr3).

On attendait une nouvelle démonstration de sa part, mais

elle n’a pas eu lieu. Le vainqueur de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)

s’est contenté d’une modeste quatrième place. C’est Vitray (Morespeed), propre

frère de Le Sauvignon, double lauréat de la Grande Course de Haies, qui en a

profité pour s’offrir son premier Groupe. Il s’était déjà placé à cinq reprises

à ce niveau. La distance relativement courte et la forme ont permis au partenaire

de Christophe Pieux de s’imposer avec éclat, par huit longueurs. « C’est un

cheval au grand cœur, nous a déclaré Jehan Bertran de Balanda, son entraîneur

particulièrement ému, qui remportait son premier Prix Hypothèse. C’est aussi un

combattant qui s’est endurci et qui prend confiance. C’est une victoire qui

fait plaisir. Entre les deux dernières haies, je sentais qu’il pouvait aller au

bout. » Attentiste le long de la corde sur cette distance plus longue de trois

cents mètres par rapport au "Juigné", Vitray a patienté jusqu’à

l’entrée de la ligne droite. Progressivement, il a fait la différence sur ses

adversaires pour l’emporter très nettement, à la surprise générale. 

Marcel Rolland : « Ce n’est pas le meilleur Questarabad »

À chaud, Marcel Rolland n’avait pas d’explication au sujet

de la contre-performance du champion de Madame Polani. Comme à son habitude, Questarabad

a attendu en avant- dernière position avant de se rapprocher en face. A

l’entrée de la ligne droite, il a viré à la corde mais n’a pas placé la même

accélération que lors de ses grands jours. « Je ne comprends pas sa sortie,

nous a avoué l’entraîneur de Coye-la-Forêt. Il avait très bien travaillé à

Chantilly et paraissait bien. Le terrain lourd l’a peut-être gêné, mais il

avait déjà couru sur ce type de terrain dans le Grand Prix d’Automne (Gr1)

qu’il avait remporté. Régis (Schmidlin, son jockey) m’a dit qu’il l’avait senti

sans influx en face. Ce n’est pas le meilleur Questarabad que l’on a vu cet

aprèsmidi. »

 

Grande Haya comme à ses plus beaux jours

Vainqueur du Grand Prix d’Automne 2004, Grande Haya (Solid

Illusion) a fourni une superbe performance sur un terrain à son avantage. Le

protégé d’Alain Bonin paraissait battu en face, mais il est revenu faire un bon

effort. « C’est un bon et brave sauteur et c’est véritablement un plaisir de

lui être associé », nous a dit son jockey, Anthony Lecordier.

 

Jean-Paul Gallorini : « Mandali ne me surprend pas du tout »

Étonnant à ce niveau, Mandali (Sinndar), le frère de Mandesha

(Desert Style), a terminé fort pour s’octroyer la troisième place, après s’être

fait oublier durant le parcours. « Il ne me surprend pas tout du tout, nous a

déclaré son mentor Jean-Paul Gallorini. Je comptais même gagner avant le coup.

Questarabad ne me faisait pas peur. Au départ de la course, il n’y avait pas un

cheval qui le valait. » Le travail de l’entraîneur mansonnien commence à payer

et Mandali se détend, commençant ainsi à afficher sa meilleure valeur.

 

Le frère de Le Sauvignon

Élevé par Hubert Carion, Vitray est donc le frère de Le

Sauvignon (Morespeed), déjà entraîné par Jehan Bertran de Balanda. Le Sauvignon

a été l’un des grands sauteurs de la précédente décennie puisqu’il a enlevé

deux fois la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) ainsi que le Prix La Barka

(Gr2). Il a aussi gagné le Grand Prix d’Automne (Gr1) en 2000, année où il a

fait une razzia au plus haut niveau sur les balais.

Mère de Vitray et Le Sauvignon, Tarde (Kashtan) n’a pas

couru.