Pouvoir absolu signe sa plus facile victoire

Autres informations / 05.04.2010

Pouvoir absolu signe sa plus facile victoire

Prix Lord Seymour (L)

POUVOIR ABSOLU SIGNE SA PLUS FACILE VICTOIRE

 Pouvoir Absolu (Sadler’s Wells) est comme le bon vin, plus il vieillit, meilleur il est. « Il s’améliore d’année en année, confirme Élie Lellouche. Il m’avait déjà beaucoup plu pour sa rentrée à Saint-Cloud. Il n’accélérait pas comme ça auparavant, il est vraiment meilleur que l’année dernière. » Pouvoir Absolu a fait un "truc" ce lundi pour la réouverture de Longchamp en remportant le Prix Lord Seymour (L) et pose un dilemme à son entraîneur. « Je ne sais pas encore sur quoi on va s’orienter avec lui », a-t-il confié. Le 5ans vient de remporter une deuxième Listed sur la distance dite classique et l’a fait très facilement. Un peu brillant dans les premiers mètres de course, il s’est ensuite bien posé dans le dos des animateurs. En entrant dans la dernière ligne droite, il s’est laissé tirer par Barongo (Distant Music) avant de se décaler et de lâcher de façon quasi-immédiate ses adversaires. Pouvoir Absolu a progressé, c’est une certitude, mais peut-il maintenant se frotter à l’élite sur la distance de 2.400m ? Peut-on déjà parler d’"Arc" pour le représentant de l’Écurie Wildenstein ? Difficile de faire des prédictions, mais toujours est-il que sa victoire est séduisante et l’envie de briller sur la distance classique doit être grande. Toujours est-il que le cheval a déjà prouvé son aptitude aux longues distances et qu’il devrait logiquement jouer un premier rôle dans ce type d’épreuve. La grande question est de savoir s’il ne peut pas en faire autant sur la distance de l’"Arc".

 

Agent Secret le métronome

Deuxième, Agent Secret (Pyrus) poursuit son parcours sans faute. Le 4ans de Raoul Temam ne s’est jamais classé plus loin que troisième et monte progressivement les marches du succès. Placé sur une deuxième ligne côté corde, il est resté longtemps dans la "boîte" et n’a pu se décaler que lorsque Pouvoir Absolu a accéléré. « C’était une course test, nous a confié son propriétaire. On a longtemps hésité à le courir mais quand le lot s’est creusé, on a décidé de tenter notre chance. C’est un cheval qui fait toutes ses courses, il est vraiment bien dans sa tête, toujours très détendu. Je pense qu’il peut être rallongé et c’est peut-être ce qu’on va faire. On verra ça avec son entraîneur. Comme pour sa rentrée, son jockey a été très gentil avec lui, il ne lui a pas donné un coup de bâton. À chaque fois, il nous fait très plaisir et si on ne le voit pas dans les épreuves de Groupe cette année, ça sera certainement pour l’année prochaine. »

 

LES CHRONOS

Temps partiels Départ à 1.000m : 1'40"10 De 1.000 à 600m : 26"90

De 600 à 400m : 13"80

De 400 à 200m : 12"70

De 200m à arrivée : 13"10 Temps total : 2'46"60

 

Shahwardi et makt gênés par le terrain

Alain de Royer Dupré et Thierry Doumen avaient prévenu : Shahwardi (Lando) et makt (Chichicastenango) ont besoin de terrain lourd. Le premier nommé s’en est toutefois bien sorti et a pris une convaincante troisième place en finissant très fort. « C’est une bonne rentrée, explique son mentor, parce qu’il n’a pas du tout eu son terrain. Il n’était pas à l’aise et s’est retrouvé assez loin en entrant dans la dernière ligne droite. Il a tout de même réussi à placer un bon coup de reins. »

Makt, quant à lui, a eu beaucoup plus de mal à s’en sortir. Pour ne pas subir la course, son jockey a décidé de prendre les devants mais au moment de l’accélération, le cheval de Thierry Doumen n’a pas changé d’action et a terminé son parcours au petit galop, ne cherchant pas à se mêler à une lutte perdue d’avance.             

 

Bonne rentrée de Los Cristianos

En dépit de sa quatrième place, Los Cristianos (Gold Away) a effectué une rentrée convaincante. Alain Couétil nous avait annoncé que son cheval n’était pas encore au top de sa forme et qu’il ne faisait pas de cette course un objectif, mais qu’il s’attendait à un bon comportement de sa part. Los Cristianos a parfaitement tenu son rang et n’a pêché que dans les derniers mètres, cédant la troisième place dans les dernière foulées.

 

Le neveu de Peintre Célèbre

La mère de Pouvoir Absolu, Pine Chip (Nureyev), n’avait paru qu’une fois en compétition, prenant la troisième place d’une “B” à Chantilly derrière le bon Sand Falcon (Polar Falcon). Palmarès assez maigre, mais ses véritables arguments sont plutôt à chercher dans son pedigree. Pine Chip est tout simplement la propre sœur du crack Peintre Célèbre, vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1), du Grand Prix de Paris (Gr1) et du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), et la sœur de Pointilliste (Giant’s Causeway), gagnant du Prix de Barbeville (Gr3), et de Peinture Rare (Sadler’s Wells) deuxième du Prix de Royallieu (Gr2). Pine Chip a aussi produit Perfect murder (Desert King), cinquième du Prix Eugène Adam (Gr2).

Deuxième mère de Pouvoir Absolu, Peinture Bleue (Alydar) est gagnante de Gr2 aux États-Unis et de Listed en France.