Prix d’harcourt (gr2)

Autres informations / 11.04.2010

Prix d’harcourt (gr2)

CUTLASS BAY DE RETOUR ENCORE PLUS

FORT

L’encolure

qui sépare Cutlass Bay (Halling)

de Court Canibal (Montjeu) à

l’arrivée du Prix d’Harcourt (Gr2) ne reflète pas vraiment la supériorité du

pensionnaire d’André Fabre. Venu en quatrième épaisseur dans la ligne droite,

il a déposé ses rivaux lorsqu’il a accéléré, alors qu’il s’était montré un peu

brillant en début de parcours. Dans les tribunes, André Fabre a posé les

jumelles à trois cents mètres du but : c’était fait, comme on dit.

Ce facile succès de Cutlass Bay est vraiment encourageant pour

la carrière du cheval. Le cheval gomme sans émotion une absence de onze mois.

Il n’avait plus été revu depuis sa victoire du Prix Greffulhe (Gr2), le 12 mai

2009, épreuve dans laquelle il dominait assez nettement Cavalryman (Halling), futur héros du Grand Prix de Paris (Gr1) et

troisième de l’"Arc" (Gr1). On retrouvait aussi à la troisième place

de ce Gr2 le valeureux Allybar (King’s

Best), troisième du récent Dubai World Cup (Gr1). Invaincu désormais en quatre

sorties (seulement, puisqu’il a 4ans, mais il a connu des ennuis de santé),

Cutlass Bay a l’étoffe pour remporter un Gr1 cette saison. Il est d’ailleurs

engagé dans le prochain Coronation Cup (Gr1), à Epsom. Y sera-t-il présent ou

préférera- t-il le Prix Ganay (Gr1) ? Les semaines qui viennent nous le diront.

Mais en attendant, Maxime Guyon – qui avait déjà conduit Cutlass Bay à la

victoire dans une "D" à Fontainebleau mais ne lui était pas associé

dans le "Greffulhe" – était assez enthousiasmé par le succès de son partenaire

: « Il s'est relâché une fois devant mais il gagne très bien. Ce n'est pas

facile de faire son effort tout seul. De plus, il faisait une rentrée et

rendait du poids à ses adversaires. Il a battu Cavalryman l'an dernier, et il

l'a fait à la régulière, je pense donc qu'il est meilleur que Cavalryman. » Façonné

par André Fabre et économisé, Cutlass Bay peut faire un très bon

"vieux". D’autant que son entraîneur avait certainement très tôt

l’idée de l’économiser, puisqu’il ne l’avait pas engagé dans le "Jockey

Club" ni dans le Grand Prix de Paris l’an dernier.

 

DU CÔTÉ DES BATTUS

Court Canibal se retrouve Tenant

du titre du Prix Exbury (Gr3), Court Canibal y a terminé cinquième cette année.

Il a été devant, une tactique qui ne lui convient pas. Cette fois, il a attendu

en dernière position et est venu plutôt en dehors bien terminer. Comme cela lui

arrive parfois, il s’est montré un peu "chaud" dans le rond. Néanmoins,

il a rassuré son entraîneur, Mikel Delzangles, qui nous disait : « La dernière fois,

cela n'avait pas été. Nous nous étions retrouvés devant et il faut qu'il coure

derrière. Aujourd'hui, en revenant finir sur les autres, il a pu faire sa

valeur. Je ne sais pas s'il courra ou pas le Prix Ganay, nous verrons car il a

besoin d'un train rapide et d'un terrain assez souple. » Gilles Forien, manager

des intérêts de la marquise de Moratalla, propriétaire du poulain, ajoutait

pour sa part : « Sa performance est très encourageante. Mais il a besoin d'un

train rapide, c'est primordial pour lui et s'il court le "Ganay", il

faudra voir les engagés, mais pourquoi pas, avec un leader. Par ailleurs, c'est

un cheval qui a besoin de terrain souple.

»

CELIMENE AVAIT BESOIN DE CETTE RENTREE

La KJDG Rising Star KCélimène (Dr Fong) tentait un pari

difficile dans ce Prix d’Harcourt. Rare sont les femelles à avoir inscrit cette

épreuve à leur palmarès et, également, il fallait voir comment elle avait passé

son cap toujours difficile de 3 à 4ans. Elle s’en est finalement bien sortie,

terminant troisième, mais en se montrant un peu froide à l’arrière- garde. Ce

que confirmait son entraîneur, Carlos Lerner : « C’est une très bonne rentrée,

d’autant qu’elle affrontait les mâles pour la première fois. Elle est devenue très

froide. C’est pour cela qu’elle a besoin de distance et peut être que l’on

essayera 2.400m avec elle. Elle sera engagée dans le Prix Ganay (Gr1) et courra

soit cette épreuve, soit le Prix Corrida (Gr2). On va choisir entre les deux. »

Christophe Soumillon découvrait Célimène et, à sa descente de cheval, il avait

les commentaires suivants : « Je ne pouvais pas vraiment la monter plus près.

Elle avait besoin de cette rentrée, mais je pense qu’elle peut gagner un Gr1.

Plutôt contre des femelles. » Également, le jockey était assez élogieux dans

ses propos concernant Cutlass Bay, « qui a mis trois longueurs à Célimène en sifflotant….

» Pourtant, Célimène a fait partie des meilleurs pouliches de la génération née

en 2006 et elle est double gagnante de Gr3.

 

OMBRE ET LUMIERE POUR ON EST BIEN

Lauréat du Prix La Force (Gr3) l’an dernier, On Est Bien (Enrique) n’avait plus été

revu depuis cette brillante victoire, en raison d’un problème physique. Il

faisait donc un retour à la compétition attendu, et pour la première fois sous

les couleurs "Tanaka". Quatrième, On Est Bien a longtemps fait

illusion pour un meilleur classement et sa rentrée peut donc être qualifiée

d’encourageante. Mais, à son retour dans le rond, on s’agitait autour de lui.

En effet, comme nous l’a confirmé Élie Lellouche, en fin de réunion, le cheval

est rentré boiteux. À suivre, en espérant que ce bon cheval qui a déjà eu un

pépin physique puisse rapidement recouvrer tous ses moyens.

 

CUTLASS BAY, UN CROISEMENT QUI A DEJA FAIT SES PREUVES

Portant le suffixe UAE, Cutlass Bay représente le croisement

Halling sur une fille de Danzig. Déjà usité, ce croisement a

déjà fait ses preuves. C’est notamment celui de Boscobel, propre frère de Cutlass Bay, qui a remporté les King

Edward VII Stakes (Gr2) à Ascot, ou des gagnantes de Listed Eastern Aria et Queen of Poland. Deuxième mère de

Cutlass Bay, Elisabeth Bay (Mr. Prospector)

était également entraînée par André Fabre et défendant les couleurs du Cheikh

Mohamed Al Maktoum, comme Cutlass Bay en début de carrière. À 2ans, en 1992, elle

possédait le troisième meilleur rating chez les pouliches suite à son succès

dans le Prix Eclipse (Gr3). À 3ans elle a également terminé deuxième des

Coronation Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Elisabeth Bay est devenue par la suite

la mère de Colonial (Cape Cross),

bon vainqueur du Prix Roland de Chambure (L) en 2009.

 

PRIX D'HARCOURT

Gr2 - Plat - 130.000- 2.000m - Pour chevaux entiers, hongres et juments

de 4 ans et au-dessus. Poids: 56 k.

1er CUTLASS BAY (M4)

M. Guyon (57,5) 2'03''86.

Halling & Dunnes River

Pr. : Godolphin SNC

Ent. : A. Fabre - El. : Darley Stud Management Co. Ltd

2e COURT CANIBAL (M5)

O.

Peslier (56) ENC.

Montjeu

& Pas d'Heure

Pr. :

Mise de Moratalla

Ent. :

M. Delzangles

El. : Childwick Bury Stud Management

3e CÉLIMÈNE (F4)

C.

Soumillon (54,5) 3/4 L.

Dr

Fong & Lunassa

Pr. :

G. Laboureau

Ent. :

C. Lerner

El. : Petra Bloodstock Agency Ltd

Arqana, Deauville, Oct 2007, Yearling, 60.000€,

Louvière

à Paul Nataf

4e ON

EST BIEN (M4)

J.

Victoire (56) 3/4 L.

Enrique

& Doucelisa

Pr. :

Gary A. Tanaka

Ent. :

E. Lellouche - El. : Elie Lellouche

5e LA

BOUM (F7)

T.

Jarnet (54,5) ENC.

Monsun

& La Bouche

Pr. :

E. Trussardi

Ent. :

Rob. Collet - El. : Gestut Karlshof

· Les autres partants dans leur ordre d'arrivée : Starlish

(Rock of Gibraltar), The Bogberry (Hawk Wing), Validor (American Post). Tous

couru.


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.