Prix pas de deux (f)

Autres informations / 09.04.2010

Prix pas de deux (f)

LA VICTOIRE D’ÉTRETAT UN POULAIN

PAS TOTALEMENT INÉDIT

« Il

n’était pas inédit », nous lance Jean-Claude Rouget après la victoire d’Étretat (Keltos) dans le Prix Pas de Deux

(F), une épreuve pour débutants de 3ans sur le mile. En effet, le protégé de

l’entraîneur palois avait fait des débuts à Mont-de-Marsan dans une course

AFASEC, qu’il avait d’ailleurs remporté. « Les chevaux qui ont couru des courses

d’écoles ne devraient pas être autorisé à s’engager dans une épreuve pour

débutants, poursuit Jean-Claude Rouget, il connait déjà la musique et a couru

comme tel. Il est bien sorti des boites et ne s’est pas comporté comme un

débutant dans la ligne droite. Tant mieux pour nous. » L’expérience de sa

course d’école a sans doute fait la différence sur ses premiers poursuivants,

toujours est-il qu’il a bien repoussé la bonne attaque de flagstaff (Numerous), le frère des

bons fuissé (Green Tune) et full of Gold (Gold Away) et celle de Gold Save The King (Bering).

 

LES BONS DEBUTS DE FLAGSTAFF

ET GOLD SAVE THE KING

Racheté

340.000€ aux ventes Arqana de yearlings en août 2008, Flagstaff a réalisé une

excellente performance, digne de ses glorieux aînés Fuissé et Full of Gold, qui

se sont illustrés au niveau Gr1. Il est le premier poulain totalement inédit à l’arrivée

et a séduit son mentor. « C’est un cheval que j’aime beaucoup, raconte

Christiane Head-Maarek, c’est pour cette raison qu’on l’a défendu aussi

largement aux ventes de yearlings. J’ai laissé Tony Piccone dessus parce qu’il

le connait bien et que c’est un cheval un peu délicat. Il m’a beaucoup plu aujourd’hui.

On avait pensé à le débuter dans le Prix Juigné (F – Longchamp) mais Carlos

Laffon-Parias voulait y courir Silver

Pond (Act One) [et Silver Pond a gagné, ndlr]. Je pense qu’il va

beaucoup apprendre de cette course et je suis persuadé qu’on entendra encore

parler. C’est un cheval très puissant, qui est très large, il a fait une très

bonne ligne droite. » En effet, Flagstaff a un modèle similaire à ses aînés. Troisième,

Gold Save The King n’a pas surpris son entraîneur François Doumen. « Je me

doutais qu’il allait bien courir, il avait montré de bonnes choses le matin. Maintenant

on va l’attendre avant de le rallonger. »

 

DEUX HONGRES DANS LE TRIO

Deux des trois premiers poulains à l’arrivée sont des

chevaux hongres. Le lauréat et représentant de Gérard-Augustin Normand,

Étretat, a été castré à 2ans parce qu’il était trop lourd, tandis que Gold Save

The King a quant à lui été contraint à la castration pour des raisons de santé.

 

LE FRERE DE YES MATE

Élevé dans l’Aveyron par Pierre Lauga, Étretat est un fils

de Zigalixa (Linamix), une

jument dont la consonance indique qu’elle est issue de l’élevage Lagardère.

Elle n’a pas couru mais a donné naissance à trois produits dont yes Mate (Lord of Men), un lauréat de

"B" à Compiègne pour le compte de Richard Gibson.

Sa deuxième mère Zigaura

(Ziggy’s Boy) a évolué outre- Manche. Multiple placée au niveau Groupe,

cette jument précoce s’est classée deuxième des Myglare Stud Stakes (Gr1) et

des Cherry Hinton Stakes (Gr3) à 2ans. Etretat a été acheté à l'amiable par

Paul Basquin (Haras du Saubouas) et ses associés. Le poulain a ensuite été

préparé au Haras du Saubouas avant de passer sur le ring sous le consignment du

Grand Mainguet qui l'a vendu à Gérard Augustin-Normand, par l’intermédiaire de

Jean- Claude Rouget, pour 40.000€.