Quand broken in light papillonne, libertador en profite

Autres informations / 06.04.2010

Quand broken in light papillonne, libertador en profite

MARSEILLE-BORÉLY, Mardi

S’il n’avait pas mis la tête à droite quand il a fallu

lutter, broken in Light (Divine Light) aurait gagné ce Prix Pierre Maurel (D).

À la photo-finish, c’est le nez de Libertador (Slickly) qui l’a devancé.

Toujours au commandement avec Broken in Light à sa hanche, Libertador a

remporté la lutte sur un hippodrome qui lui réussit bien.

À 4ans, Broken in Light s’est une fois de plus très bien

défendu face à ses aînés et il aurait d’ailleurs dû les devancer. Comme

Libertador, il adore Borély et se plaît aussi sur une distance excédant le

mile. Cinquième sur les 1.600m du Prix de Fontainebleau à Longchamp (Gr3),

Broken in Light évolue désormais sur 2.000m.

Au-delà du résultat de la course, l’un comme l’autre sont

deux très bons chevaux pour les Grands Prix de province et les étapes du Défi

du Galop.

 

Question day au milieu des black type

Quatre gagnants de Listeds habillaient fièrement cette

épreuve : Libertador, Broken in Light, mondovino (Black Minnaloushe) et mr dob

(Dynaformer). Ils ont tous fini dans l’argent, mais ont dû concéder la

troisième place à Question day (Chargé d’Affaires). En montant sur le podium,

ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget a retrouvé une "amitié oubliée"

avec Borély. Après avoir toujours bien couru sur cet hippodrome, il avait

essuyé une huitième place dans le Grand Prix de Marseille (L) – une compétition

très relevée pour ce poulain – au mois de novembre.

 

Libertador issu d’une famille "Wertheimer"

Libertador a été élevé par Jean-Claude Séroul, son propriétaire, qui a acquis

sa mère, dancing Fan (Lear Fan) qui courait sous les couleurs des Wertheimer

& Frère. Elle s’est placée du Prix de La Cochère (L) et du Prix de

Thiberville (L).

La deuxième mère, anitra’s dance (Green Dancer) était

également sous les couleurs bleu à coutures blanches. Elle a gagné le Prix

Minerve (Gr3) lorsqu’il se courait à Evry avant de prendre la deuxième place du

Prix de Pomone (Gr3). Au haras, elle a donné solveig (Gay Mécène), lauréate du

Prix Fille de l’Air (Gr3) à Saint-Cloud et troisième du Prix de Saint Patrick

(L), à 2ans.