Recontre avec les "botti" : quand chantilly rime avec italie !

Autres informations / 27.04.2010

Recontre avec les "botti" : quand chantilly rime avec italie !

Depuis le mois de décembre 2008, une écurie italienne s’est

installée dans le paysage cantilien. C’est celle de Giuseppe Botti, qui était

auparavant l’un des meilleurs entraîneurs en Italie. C’est avec son fils

Alessandro qu’il a entamé cette nouvelle aventure en France. À l’image de son

neveu, Marco Botti, qui connaît une franche réussite en Angleterre, l’ancien

entraîneur milanais commence à sortir des chevaux de premier plan, comme Ramble

on (Tobougg) qui a remporté le Prix du Bois Renard (B), ce mardi à Chantilly.

La saison 2009 aura été une saison d’observation pour les professionnels

italiens. « Nous avons ouvert l’écurie en décembre 2008 et nous avons

maintenant une trentaine de chevaux, nous a raconté Alessandro Botti. Si nous

avons beaucoup de clients italiens, nous travaillons aussi avec Frédérique

Sauque, chez qui nous sommes installés et depuis quelques temps, des clients

français commencent à s’intéresser à nous. » C’est donc depuis près d’un an et

demi que tous les matins, sur les pistes de Chantilly, nous croisons des

chevaux montés par des cavaliers vêtus de bleu. Tous portent la même veste à cheval,

une façon de se distinguer de leurs homologues français. C’est la classe à

l’italienne ! « Pour nous, c’est vraiment fantastique de pouvoir travailler à

Chantilly. C’est un outil de travail incomparable où l’on peut entraîner tous

types de chevaux et surtout les bons. Nous avions déjà du bon matériel à Milan

mais ici, c’est autre chose, nous a confié Alessandro Botti. Tous les matins

nous sommes une dizaine à cheval et, parfois, Sylvain Ruis et Stéphane Pasquier

viennent monter des chevaux. » Avec treize victoires l’année dernière, l’écurie

était en rodage, déjà titulaire de quatre succès cette année, la famille Botti

espère dorénavant gagner son premier Groupe en France rapidement.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.