Rescato de l’oust élu à l’unanimité

Autres informations / 18.04.2010

Rescato de l’oust élu à l’unanimité

Le Prix du Président de la République (Gr3) est la plus importante

course à handicap de l’année en obstacle et a souri à Rescato de l’Oust

(Maresca Sorrento), l’un des plus petits poids de l’épreuve. Le protégé de

David Windrif s’est sorti de tous les pièges de cette course qui révèle souvent

d’énormes surprises à l’arrivée. Cependant, Rescato de l’Oust est tout sauf une

surprise. Aussi à l’aise en haies qu’en steeple-chase, il s’est imposé dans les

deux disciplines, à Auteuil, et dans des lots bien composés. Cette fois-ci, il

inscrit la plus belle ligne à son palmarès avec une impression de facilité déconcertante.

« Cette victoire est vraiment belle, je dois remercier le propriétaire car

après le "Lutteur III" (L), on s’est posé beaucoup de questions et on

n’était pas sûr de courir, précise David Windrif après la course. Nathalie a

fait preuve de sang-froid, c’est une fille qui sait respecter les chevaux car

il faut penser à la carrière du cheval et non à une seule course. En dernier

lieu, j’avais préféré lui donner un parcours à Enghien plutôt qu’un travail à

l’entraînement. Contrairement à ses origines, il réussit bien dans le bon

terrain. On va maintenant savourer cette victoire avant de penser à la suite. »

Rescato de l’Oust a dominé Moscantido (Villez) sur le plat alors qu’entre les

deux derniers obstacles, il semblait s’en aller vers le succès. « On est toujours

déçu d’être battu dans ce genre de course, je croyais que c’était fait à la

dernière haie mais on est battu par meilleur aujourd’hui. Il avait très mal

couru dans le "Lutteur III" et faisait sans doute partie du lot de

chevaux atteints par la rhinopharyngite, comme Questarabad. » Parmi les favoris

du Prix du Président de la République en 2008, Moscantido était tombé et se

rachète pleinement cette année et devrait dorénavant s’orienter vers le Prix

Saint-Sauveur (L). Il a devancé nettement le top weight de l’épreuve Polar

Rochelais (Le Balafré), qui réalise une très grande performance malgré ses

72kgs, soit neuf de plus que le lauréat.

 

Nathalie Desoutter, première femme "Présidente"

Nathalie Desoutter est la première femme jockey à inscrire son nom au palmarès du

Prix du Président de la République, et ce, treize ans après que son oncle,

Denis Desoutter, inscrive le sien grâce à Quetsche (Un Desperado).  

 

Les limites du poids

Sur les trente dernières éditions du Prix du Président de la

République, seuls cinq chevaux ont réussi à s’imposer avec plus de 70kgs. Si

Polar Rochelais était le cheval de classe du lot, sa tâche n’en était pas moins

difficile, compte tenu des statistiques. Toutefois, sa performance est à

souligner. Le 7ans de Patrice Quinton a parfaitement tenu son rang et nul doute

que l’arrivée aurait été bien différente à poids égal. Au contraire, dix-sept

des trente derniers vainqueurs avaient un poids inférieur à 64kgs, soit un

ratio de près de 60%.

 

Déception de Mystère du Turf

Mystère du Turf (Mansonnien) s’est engagé comme le favori de

l’épreuve, sur la foi de ses deux dernières victoires dans les Prix Lutteur III

(L) et Karcimont. Habitué aux courses en tête, il excelle avec cette tactique

tant qu’il n’est pas dérangé. Ce dimanche, ce sont successivement Chope Royale

(Sin Kiang) et Don Mirande (Turgeon) qui sont venus le titiller et lui ont fait

perdre ses moyens. À un tour du but, le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé

n’était déjà plus dans sa course et a finalement été arrêté.

 

Des origines black type en Italie

Rien ne semblait prédestiner Rescato de l’Oust à se diriger

sur les obstacles lorsqu’il est né. Ses deux premières mères ont fait leur

carrière en plat et il est le premier produit de Fabulous Darling (Freedom Cry).

D’ailleurs, Rescato de l’Oust a d’abord été

essayé en plat par Jean-Yves Beaurain, son premier

entraîneur, puis est vite venu sur les obstacles. Sa mère est une sœur de

Fabulous Groom (Lord of Men) qui a remporté une "C" à

Maisons-Laffitte, avant de se classer cinquième du Prix Herod (L) à Deauville

sur la distance de 1.400m. La troisième mère de Rescato de l’Oust, Miss Protege

(Successor) est la mère de Maria Waleska (Filiberto), qui a remporté deux Grs1

en Italie sur des distances comprises entre 2.200 et 2.400m. Cette dernière a

ensuite mis au monde Polish Patriot (Danzig), qui a remporté le July Cup (Gr1)

en 1991.