La succession de shalanaya est ouverte

Autres informations / 30.05.2010

La succession de shalanaya est ouverte

LONGCHAMP, Lundi

Le Prix de Cheffreville (B) 2009 avait permis à Shalanaya

(Lomitas) de commencer son ascension. Quelques mois plus tard, elle allait

remporter brillamment le Qatar Petroleum Prix de l’Opéra (Gr1). Y’a-t-il une

"Shalanaya" dans le peloton de l’édition 2010 de cette course ?

Difficile de le savoir avant le coup, même si le lot paraît de qualité et que

la course semble particulièrement ouverte.  Deux  fois  deuxième  de  "B", Homepage (Dansili) est tout à

fait capable d’ouvrir son palmarès dans cette épreuve. Le terrain qui pourrait

s’assouplir avec les pluies ne devrait pas la déranger, d’autant que sa mère,

Condition (Deploy), avait terminé troisième d’une Listed en novembre sur un

terrain lourd. Homepage est la sœur de la ???JDG Rising Star ? Dreamt (Oasis

Dream) gagnante du Prix Coronation (L).

 

La ligne du Prix de La Chapelle-en-Serval

Le Prix de La Chapelle-en-Serval est une course

"B" qui peut mener vers les sommets. Outre Homepage, la pensionnaire

d’Alain de Royer Dupré Valasyra (Sinndar) l’a également courue. Elle a terminé

troisième sans que son jockey ne soit dur avec elle. Dès lors, elle peut

accuser de gros progrès et permettre à l’Aga Khan de conserver son titre.

Autre représentant de la casaque verte à épaulettes rouges,

Visiyya (Sinndar) est inédite. Elle provient d’une souche

"Lagardère". Sa mère Visorama (Linamix) a gagné le Prix de Flore

(Gr3) sous les couleurs gris et rose. Visiyya est aussi la nièce de Varenar

(Rock of Gibraltar), vainqueur du Prix la Forêt (Gr1), et de Visindar

(Sinndar), cinquième du Derby d’Epsom (Gr1).

 

banderille, avec l’expérience Afasec

« Les courses Afasec, c’est quand même un avantage », nous

avait dit Élie Lellouche après le succès de Plenty Pocket (Super Célèbre) à

Longchamp, alors qu’il venait de courir une course de ce genre. Dans cette

compétition, il présente banderille (Red Ransom) qui vient également de courir

dans une épreuve pour les élèves de l’Afasec, et Sandy Light

(Footstepsinthesand).

Banderille est la fille de buenos Aires (Rainbow Quest), quatre

fois placé de Listed et sœur de buenos Dias (Peintre Célèbre), vainqueur de

course principale. C’est une fille de Red Ransom et, souvent, les produits de

cet étalon gagnent d’emblée.

Sandy Light, elle, est la petite sœur de Starlish (Rock of

Gibraltar), deuxième du Prix Hocquart (Gr2) et lauréat du Prix André Baboin

(Gr3). Starlish avait attendu sa deuxième sortie pour gagner. Sandy Light

pourrait peutêtre faire mieux.

 

Trois casaques allemandes

Pas moins de trois écuries germaniques seront représentées

dans ce Prix de Cheffreville dont le Gestüt Ammerland avec Grey Lily (Boréal),

le premier produit de Grey Lilas (Danehill) lauréate à 3ans du Prix du Moulin

de Longchamp (Gr1). Elle a débuté sur 2.600m à Lisieux, terminant deuxième,

avant d’ouvrir son palmarès sur les 2.400m de Paray-le-Monial. Elle a hérité de

la tenue de son père, gagnant notamment d’un Coronation Cup (Gr1). Elle passera

un test ce lundi.

Représentant également le Gestüt Ammerland, Tuiga (Rakti)

vient de gagner sa première course à Dortmund mais elle semble un peu limitée

pour cette catégorie.

Ce qui n’est pas le cas de Kaya belle (Lando) qui reste sur

une belle victoire à Francfort. Elle défend l’entraînement de l’ancien jockey

Torsten Mundry et paraît perfectible.