Le cœur de ma biche et de tous les français en special duty

Autres informations / 01.05.2010

Le cœur de ma biche et de tous les français en special duty

SPÉCIAL 1000 GUINÉES  

dimanche à Newmarket – 1.000 Guinées Stakes (Gr1)

Traditionnellement, le printemps venu, nos regards se

tournent en premier vers les Iles britanniques. Cette année, ce sont les

Anglais qui ont les yeux rivés sur la France où s’est préparée la favorite des

1.000 Guinées Stakes (Gr1) 2010, Special duty (Hennessy). La championne de

Criquette Head-Maarek tentera ce dimanche de marcher dans les pas résonnant

encore à nos oreilles de ses illustres aînées, à commencer par Ma Biche (Key To

The Kingdom), lauréate en 1983 des Guinées après avoir remporté les Cheveley

Park Stakes (Gr1), comme Special Duty, et le Prix Imprudence (Gr3). Montée à la

perfection par Freddy Head, considéré à l’époque comme le meilleur jockey de

France en ligne droite, Ma Biche était entraînée par Criquette Head-Maarek,

comme Ravinella, lauréate en 1988. Bien-sûr, lorsque l’on évoque les victoires

françaises dans les 1.000 Guinées, on ne peut pas oublier de citer la grande

Miesque et la dernière en date, Natagora.

Ce dimanche, Special Duty essaiera d’apporter à

l’entraînement français un doublé dans les Guinées de Newmarket après la

magnifique victoire de Makfi (Dubawi), entraînée par Mikel Delzangles.

 

Le coup d’éclat des Cheveley Park Stakes

À 2ans, Special Duty a écrasé l’opposition dans les Cheveley

Park Stakes et les Anglais s’en souviennent. Car troisième du Prix Imprudence

(Gr3), où elle s’est retrouvée devant, Special Duty est restée favorite des

1.000 Guinées, car depuis sa victoire l’an dernier, aucune autre pouliche de sa

génération n’a fait plus forte impression. Ils ont raison de lui faire

confiance, car elle est une très bonne pouliche. Lors de sa victoire à 2ans,

Criquette Head-Maarek nous avait déclaré, un brin amusée : « S’il faut comparer

Special Duty aux autres pouliches avec lesquelles j’ai remporté cette épreuve,

je dirais qu’elle a la classe de Ravinella, le cœur de Ma Biche et le physique

de Pas de Réponse ! »

 

Music Show,

la ligne des Nell Gwyn Stakes

Bien partie le long de la corde dans les Nell Gwyn Stakes,

Music Show (Noverre) a été décalée progressivement en dehors avant de changer

de vitesse dans les deux cents derniers mètres pour dominer sûrement Blue

Maiden (Medicean) toutes deux se détachant de deux longueurs et demie pour

finir. Music Show et Blue Maiden représente actuellement de sérieuses rivales à

Special Duty dans ces Guinées. L’entraîneur de Music Show, Mick Channon, avait

déclaré suite à la dernière victoire de sa pouliche : « Je suis satisfait de

son comportement. Elle est un peu fainéante cette année et je voulais qu’elle

courre ici avant les Guinées. J’ai toujours su qu’elle avait beaucoup de

classe.

 

RECORDS ET ANECDOTES

Meilleurs temps : 1’34’’94, Finsceal Beo, en 2007 Plus grand

écart à l’arrivée : 7 longueurs, humble duty, en 1970

Plus grosse cote gagnante : 50-1, Ferry, en 1918

Plus petite cote gagnante : 1-10, Crucifix en 1840

 

Doublé Nell Gwyn Stakes/1.000 Guinées

Depuis trente ans, le doublé entre les Nell Gwyn Stakes

(Gr2) et les 1.000 Guinées a été réalisé seulement à cinq reprises. Finalement,

les Nell Gwyn, disputés sur les 1.400m du Rowley Mile, est surtout devenue une

"préparatoire historique", car quatre des cinq lauréats des deux

courses ont réalisé ce doublé entre 1979 et 1985 (One In A Million, Fairy

Fooster, Pebbles, Oh So Sharp). En 2006, Speciosa a brisé un écart de

vingt-etun ans en s’imposant dans un le temps très moyen d’1’40’’53 dans les

Guinées.

 

Rumoush, la sœur de Ghanaati parmi les favorites Entraînée

par Marcus Tregoning, Rumoush (Rahy) est une sœur de Ghanaati (Giant's Causeway),

la dernière gagnante des 1.000 Guinées (Gr1), lauréate également des Coronation

Stakes (Gr1). Elle vient de remporter les Feilden Stakes (L). Parmi les

dernières dans le parcours, elle a bien progressé, a bien lutté à deux cents

mètres du but avant de prendre l’avantage dans les cents derniers mètres

lorsque son jockey l’a sollicitée à la cravache. Son entraîneur avait alors

déclaré : « C’est une pouliche assez spéciale qui pourrait devenir très bonne.

Elle a de la vitesse mais aussi de la tenue comme toute sa famille. C’est une

pouliche imposante et elle ne possède d’ailleurs pas du tout le même physique

que Ghanaati qui est plus féminine.

 

Richard Hannon : « Pollenator possède une très belle chance

»

Pas revu cette année, Pollenator (Motivator) a remporté les

DFS May Hill Stakes (Gr2) à 2ans. Elle porte tous les espoirs de l’écurie de

Richard Hannon dans ces Guinées et l’entraîneur n’a pas caché la confiance

qu’il lui porte : « C’est une pouliche qui n’a pas l’habitude de se livrer le

matin, mais lors de son dernier travail (mercredi, ndlr), elle a montré un

petit truc en plus. Elle est dans une forme superbe et je pense qu’elle possède

une très belle chance. »