Le coup de reins salvateur d’air trooper

Autres informations / 23.05.2010

Le coup de reins salvateur d’air trooper

Prix de l’Avre (L)

On s’attendait à une belle course dans le Prix de l’Avre

(L). Nous n’avons pas été déçus, d’autant que les deux poulains de qualité, les

JDG Rising Stars air Trooper (Monsun) et Shimraan (Rainbow Quest) ont formé le

jumelé. Deux 3ans au profil similaire et difficiles à départager tant par le

physique que par les performances. Ils ont d’ailleurs été seuls en piste

puisqu’ils ont relégué le troisième, lancelot (Bahri), à cinq longueurs. Mais

il faut bien un vainqueur et ils ont été départagés finalement d’une courte

tête. La seule chose qui a fait la différence entre Air Trooper et Shimraan,

c’est le coup de reins du protégé d’André Fabre qui a paru dominé à deux cents

mètres du but. Mais le partenaire de Mickaël Barzalona a su changer de vitesse

dans la phase finale pour reprendre le meilleur au poulain de Son Altesse Aga

Khan. Tel un poulain perfectible et dur à la fois, comme beaucoup de chevaux

d’André Fabre, qui ne sont jamais vraiment battus.

« Il a été très courageux aujourd’hui, nous a déclaré Diana

Cooper, représentante de Godolphin, propriétaire d’Air Trooper. Il va prendre

de la maturité et il s’améliore. J’ai beaucoup apprécié sa façon de revenir car

très peu de chevaux peuvent le faire. C’est aussi un poulain qui a une belle

action. On verra plus tard aussi bien pour le Prix du Lys (Gr3, 14/06) que le

Grand Prix de Paris (Gr1, 14/07). » Air Trooper a succédé dans ce Prix de

l’Avre à plusieurs chevaux qui ont ensuite tenté leur chance dans le Grand Prix

de Paris, sans y connaître paradoxalement une grande réussite. Déjà gagnant sur

2.000m et également à l’aise sur 2.400m, le poulain de Godolphin devrait

cependant refaire parler de lui dans les semaines à venir, d’autant que sa

marge de progression est certaine.

 

Shimraan, battu avec les honneurs

Après avoir attendu en troisième position, Shimraan s’est

rapproché avec des ressources au Pavillon avant d’entamer une belle lutte avec

Air Trooper. Le poulain de Son Altesse Aga Khan n’a pas à rougir de sa deuxième

place, d’autant qu’il a été devancé de très peu. « Il court très bien, mais il

est encore un peu tendre, nous a déclaré son entraîneur, Alain de Royer Dupré.

Il est tombé sur un bon poulain qu'on devrait certainement retrouver

prochainement dans un Gr3. » Ce Gr3 pourrait bien être le Prix du Lys sur les

2.400m de Chantilly.

 

les débuts honorables de lancelot dans les listeds Fort de

trois victoires, Lancelot a pris part au Prix de l’Avre dans lequel il s’est

comporté honorablement ; même s’il a terminé à cinq longueurs du jumelé

gagnant. « Le cheval restait sur trois victoires et nous voulions courir cette

Listed, qui amène à d'autres objectifs, pour savoir vraiment ce que valait le

cheval, nous a confié Paul Nataf, acheteur du poulain pour la somme de 38.000€

aux ventes Arqana. Nous avions le choix entre cette course ou une Listed à

Bordeaux. On a vu : le cheval a montré ses limites face à deux chevaux

meilleurs que lui. On a pu se rendre compte que le cheval n'était pas de leur

niveau. Il court bien, mais ne va pas rester sur la filière menant au Grand

Prix de Paris. Néanmoins, nous allons certainement poursuivre au niveau Listed,

car Lancelot a certainement ce niveau. »

 

le croisement de trois champions allemands

Élevé par Darley, Air Trooper est le fils d'anno luce (Old

Vic), une lauréate de Gr3 en Allemagne et multiple placée au niveau Groupe.

Elle est la mère de Head Waiter (Lend a Hand) qui a fait la majorité de sa carrière

en obstacle en Irlande, se classant deuxième d’un Gr3 sur la piste de Listowel.

Anno Luce est la propre soeur d'anna Oleanda, qui est devenue la mère de middle

Club (Fantastic Light), la lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) en 2009. Mais

surtout, Air Trooper, issu de Monsun et d'une mère par Old Vic, possède le même

croisement que : Salve Regina, gagnante du Prix de Diane allemand notamment ;

Samum, le champion allemand (Derby, Grand Prix de Baden-Baden) ; et

Schiaparelli, vainqueur de cinq Grs1 (Derby allemand, Deutschlandpreis, Preis

von Europa, Coppa d'Oro, deux fois), mais aussi deuxième du Prix Royal-Oak

(Gr1) et du Prix Foy (Gr2).