Les anglais revanchards

Autres informations / 12.05.2010

Les anglais revanchards

C’est la première fois depuis 1997 qu'Aidan O'Brien ne

délègue aucun de ses représentants dans l’un des deux Grs1 français, alors

qu’il a remporté à trois reprises l’épreuve des mâles et une fois  celle  des

femelles.

Dans la "Poule des Poulains", un autre élément

saute aux yeux : la prépondérance des chevaux étrangers. Ils sont encore douze

à figurer parmi les vingt chevaux encore engagés et, comme pour se venger de

l’affront que leur a imposé Makfi, dix proviennent d’Angleterre ! Les dauphins

du champion de Mikel Delzangles à Newmarket, dans les 2.000 Guinées, dick

Turpin (Arakan) et Canford Cliffs (Tagula) font partie de cette liste.

Il y a donc seulement huit chevaux entraînés en France, dont

les trois ?? JdG rising Stars ??Siyouni (Pivotal), Lope de vega (Shamardal) et royal

Bench (Whipper).        

Au contraire, dans la Poule d’Essai des Pouliches, elles ne  sont  que quatre potentielles candidates étrangères,

emmenées par la pensionnaire de Mick Channon, Music Show (Noverre), qui a

terminé sixième des 1.000 Guinées, mais première du peloton extérieur. Lauréate

de cette épreuve, Special Duty figure encore dans la liste des seize. Si elle

reste en lice, elle tentera de rejoindre Miesque et ravinella dans l’Histoire,

en étant la troisième pouliche à remporter le doublé Guinées anglaises et

françaises.

Parmi les onze autres candidates françaises, mettons le doigt

sur Joanna (High Chaparral), la

lauréate du Prix Imprudence (Gr3), passée cet hiver dans les boxes de

Jean-Claude Rouget et qui va tenter d’offrir un deuxième sacre consécutif à son

mentor, après le doublé historique d'elusive

wave (Elusive City) et Tamazirte

(Danehill Dancer), deux pensionnaires de l'entraîneur palois. Comme Joanna,

Elusive Wave avait préparé sa "Poule" sur la ligne droite de

Maisons-Laffitte.

Un temps comparée à Zarkava (Zamindar)

– toutes pro-portions gardées – rosa??a??a

(Sinndar) va tenter d’imiter son aînée pour faire briller à nouveau la casaque

du prince Aga Khan et sera aidée dans sa tâche par un leader. Mais cette

épreuve est largement amputée par l’absence de l’ex-pensionnaire d’André Fabre,

Anna Salai (Dubawi), bril-lante lauréate du

Prix de la Grotte (Gr3) et qui a rejoint l’écurie Godolphin de Saeed bin Suroor

pour préparer les Irish 1.000 Guineas(Gr1), il y a seulement quelques jours.

 

Au registre des candidatures qui viennent de loin, notons

qu’il n’y aura pas plus de quatre chevaux provinciaux au départ des deux

épreuves classiques. Outre Joanna dans la Poule d’Essai des Pouliches, on y

retrouve Baine (Country Reel) et Liliside (American Post), les deux

pensionnaires du palois François Rohaut. Ce dernier a réussi un début de saison

extraordinaire, remportant un Gr3 et cinq Listeds cette année avec celles que

l'on appelle désormais les "drôles de dames". Chez les mâles, il n’y

a que Boltcity (Elusive City), le protégé de Jean-Claude Rouget qui pourrait

faire le voyage jusqu’à Longchamp.

 

D'OÙ VIENNENT LES PARTANTES DE LA "POULE DES

POULICHES" DEPUIS 1998 ?

Les étrangers dans la Poule d’essai des Pouliches

Depuis 1998 (12 éditions),

56 étrangers sur 155 partants dont :

-           3 en

provenance d’Italie

-           1 en

provenance d’Espagne (en 2007)

-           1 en provenance

d’Allemagne

-           1 en

provenance de Norvège

11 partantes pour A. O’Brien (première partante en 1998).

Quatre anglaises et une irlandaise sont lauréates depuis l’après-guerre.

Première gagnante étrangère en 1992 : Culture vulture,

entraînée par Paul Cole.

 

Les provinciales dans la Poule d’essai des Pouliches

Depuis 1998 (12 éditions), huit partantes en provenance de

Pau (cinq présentées par Jean-Claude Rouget et trois par François Rohaut).

Depuis l’après-guerre, seules trois pouliches entraînées en province

se sont imposées. Elles étaient préparées à Pau par François Rohaut

(Torrestrella et Tie Black) et JeanClaude Rouget (elusive Wave).