Les apparences trompeuses du prix greffulhe

Autres informations / 08.05.2010

Les apparences trompeuses du prix greffulhe

LE MAGAZINE      

Le Prix Greffulhe est une épreuve qui flotte entre deux

eaux. D’un côté il est sur 2.000m, une bonne distance à un mois du "Jockey

Club". Mais de l'autre côté, il se court à Saint-Cloud, donc corde à

gauche, alors que le Jockey Club se dispute corde à droite. Le Prix Greffulhe a

notamment pour but de servir de course de préparation aux chevaux français pour

le Derby d’Epsom (utilisé une fois en 5ans par visindar). Mais, officiellement,

le Prix Greffulhe reste surtout une préparatoire pour le "Jockey

Club". Or, dans les faits, ce n’est plus vraiment le cas depuis la refonte

du programme classique. En effet, les statistiques le prouvent. Depuis 2005, le

Prix Greffulhe n’a plus vraiment d’intérêt en vue du “Jockey Club”. Les chevaux

faisant l’arrivée de cette préparatoire vont sans succès à Chantilly ou bien

ils n’y vont pas du tout.

Le fait que le "Greffulhe" soit couru corde à

gauche pour préparer une course corde à droite peut expliquer ces statistiques

inquiétantes depuis 2005. C’est comme les Prix Pénélope (Gr3) et Cléopâtre

(Gr3) courus à Saint-Cloud et préparant au “Diane” (Gr1).

Pourtant, le Prix Greffulhe reste une bonne course à gagner

et même une épreuve de sélection. Pour s’en persuader, il suffit de regarder le

trio de l’an dernier, où trois chevaux de Gr1 prenaient les trois premières

places : la révélation Cutlass bay (Halling Prix Ganay) dominait le vaillant

Cavalryman (Halling Grand Prix de Paris) et le courageux Allybar (King’s Best

troisième du Dubaï World Cup).

En conclusion, le Prix Greffuhle est une course trompeuse.

D’un côté il permet de faire émerger de bons chevaux, mais de l’autre côté il

ne permet pas de faire ressortir de véritables prétendants du "Jockey

Club".