Les débuts de fabuleux farceur en steeple-chase

Autres informations / 05.05.2010

Les débuts de fabuleux farceur en steeple-chase

ENGHIEN, Mercredi

Le Prix Revenge va être le théâtre des débuts sur le

steeple-chase de Fabuleux Farceur (Spadoun). Le pensionnaire de FrançoisXavier

de Chevigny reste sur une troisième place à Enghien dans le Prix Rose or No

(L). Très bon cheval de haies, le représentant de Magalen Bryant s’est classé

six fois sur huit à l’un des trois premières places de ses courses. Aussi à

l’aise à Enghien qu’à Auteuil, Fabuleux Farceur s’est imposé au niveau Listed à

l’occasion du Prix Marc Antony (L) à Auteuil. Barré par le poids dans la

catégorie des gros handicaps, le steeple-chase est une suite logique pour la

plupart des sauteurs qui montrent leurs limites sur les balais. Fabuleux

Farceur, lui, n’a pas attendu de les montrer avant de s’y diriger et va tenter

d’apporter à son entraîneur un troisième succès de l’année à Enghien.

 

Une opposition relevée

Pour ses débuts, Fabuleux Farceur a droit à une

"vraie" opposition. Quatre de ses adversaires se sont déjà illustrés

au niveau Groupe et Listed en steeple-chase. Pistol Jack (Maille Pistol), le

pensionnaire de Philippe Peltier, retrouve la spécialité de ses plus grands

succès, dans laquelle il avait triomphé au niveau Listed à 4ans. Oh Câlin

(Alamo Bay) est un spécialiste de la piste d’Enghien et s’y illustre

régulièrement au meilleur niveau, tant sur les balais qu’en steeple-chase.

Yellowman (Mansonnien) reste sur un échec sur ce parcours, mais à montré

suffisamment de qualité dans le passé pour jouer un rôle important. Chope

Royale (Sin Kiang) a, lui aussi, gagné au niveau Listed en steeple-chase,

remportant les Prix Lutteur III et Général Donnio (Ls) et se place comme le

plus expérimenté du lot dans la discipline.

 

Roquemeaure à revoir

Roquemeaure (Princeton) vient de débuter en steeplechase à

Auteuil. Malheureux, le jockey du protégé de Guy Cherel est tombé au deuxième

passage de la double barrière alors que le couple avait déjà franchi avec brio

la plupart des plus gros obstacles de l’hippodrome parisien. Bon cheval de

haies, une réhabilitation est envisageable.