Les deux visages du "grand steeple" 2010

Autres informations / 31.05.2010

Les deux visages du "grand steeple" 2010

AUTEUIL, Dimanche – Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1)

Dimanche, Polar Rochelais (Le Balafré) a remporté le Gras

Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Il s'est imposé en bon cheval après

un parcours bien dosé, se détachant irrémédiablement sur le plat. Vingt

longueurs sont affichées à l'arrivée. Personne n'enlèvera jamais cette victoire

à Polar Rochelais, à son entraîneur, Patrice Quinton, ses propriétaires,

l'Écurie des Dunes, son éleveur, Solange Esnouf, et son jockey, Jérôme Zuliani.

Le lauréat du Prix des Drags (Gr2) 2009 est sacré champion cette année.

Voilà pour le premier des deux visages du "Grand

Steeple".

Le second s’est joué dans l’aire de départ. Comme il en a

l’habitude, Christophe Pieux, jockey de Remember Rose (Insatiable), cherche à

prendre le meilleur départ possible. Il est, avec Lord Carmont, le plus près

des élastiques au moment où ceux-ci sont libérés par le starter. Mais c’est

précisément à ce moment que tout bascule, au sens propre comme au sens figuré :

probablement effrayé par les élastiques, qui frôlent sa tête, Remember Rose

fait pile, trébuche, se relance. Christophe Pieux l’équilibriste ne peut éviter

la chute. Le public est sous le choc en voyant Remember Rose s’élancer avec les

autres… mais sans son jockey ! Le sort du Grand Steeple 2010 s’est joué en une

poignée de secondes. Car, comme nous l’avons écrit, il y avait lui et les

autres… Tout au long du premier tour, Remember Rose sautera les obstacles en

tête. Seul. Et en vain, sous le regard de Jean-Paul Gallorini.                   

 Dans les tribunes,

les élastiques lâchés, Jean-Paul Gallorini, l'entraîneur de Remember Rose,

reste impassible pendant tout le déroulement de la course. Le visage figé. Les

jumelles braquées sur son cheval qui saute en tête les premiers des vingt-trois

obstacles du "Grand Steeple", avant d’être repris à l’issue du

premier tour.

L'homme reste sous le choc, regarde la course, ne se

retourne pas face aux amis et aux journalistes qui l'entourent. Après 5.500m de

course, pour Polar Rochelais, c'est fait. Jean-Paul Gallorini n'attend pas le

poteau d'arrivée, il tourne les talons, écœuré. Il file dans la salle des

balances, toujours calme, au milieu de ses amis qui crient au scandale. Il

demande à revoir le film : « Si Christophe est tombé avant le lâché des

élastiques, il faut annuler la course. Sinon, on ne peut rien faire…» On lui

répond qu'il faut attendre, mais qu'il va pouvoir revoir le film. Hubert

Monzat, Directeur de France Galop, demande à repasser la vidéo du départ en

boucle, au ralenti, sur tous les écrans de l'hippodrome. Et les images ne

mentent pas : Christophe Pieux est tombé après le lâché des élastiques, qui

n’ont pas touché "Remember". La course ne sera pas annulée. Polar

Rochelais est sacré champion.